En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.
VIDÉO SUIVANTE
VIDEO. Danger, certains médicaments peuvent tuer

Découverte: être grand-parent en 2017, par Yves Durand

Si devenir parent bouleverse tout, devenir grand-parent aussi change la vie. "Pour devenir grands-mères, les femmes sont plus précoces, comme d'habitude ! La plupart sont en activité. Le grand changement, c'est qu'on arrive à l'âge d'être grand-père ou grand-mère en pleine forme physique. À 56 ans, on a encore 25/30 ans d'espérance de vie, et d'espérance de vie en bonne santé. C'est autant de gagné pour les grands-parents qui vont connaître longtemps leurs petits-enfants, et pour les petits-enfants qui je l'espère seront contents d'avoir connu leurs grands-parents longtemps également." Le grand-père d'aujourd'hui est moins patriarche Quelles sont les différences entre un grand-parent d'aujourd'hui et un grand-parent d'il y a 40 ou 50 ans? "Il y a la forme physique et je pense qu'il y a une question de disponibilité d'esprit aussi. Je pense que le grand-père d'aujourd'hui est moins patriarche, celui qui commandait toute la famille et qui régentait tout, y compris les petits-enfants", estime Yves Durand.
image beaconimage beaconimage beacon