Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

G7 : la tension monte à Biarritz et Hendaye

À la frontière espagnole, ils sont déjà des dizaines de policiers français et espagnols positionnés pour des barrages filtrants. Leur objectif est d'empêcher la venue de groupes violents au Pays basque français pour le G7. À six jours du début du sommet des grandes puissances mondiales, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) se transforme peu à peu en bunker retranché. Hendaye angoisse Pour limiter les risques, le centre-ville sera étroitement surveillé et découpé en deux. D'un côté, une zone de protection sera établie, où seules les personnes munies d'un badge pourront pénétrer. De l'autre, une zone de protection renforcée où il sera interdit de circuler sans accréditation. Le maire MoDem Michel Veunac assure que tout a été fait pour éviter les débordements du G7 de juin 2015 à Krun en Allemagne ou encore à Gênes (Italie) en juillet 2001. À 30 km de Biarritz, à Hendaye, 12 000 personnes sont attendues pour un contre-sommet à partir du 19 août, ce qui inquiète les commerçants. Mais le porte-parole des militants anti-G7 assure qu'ils sont complètement pacifiques.

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon