Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Procès des "insoumis" : passe d'armes entre Mélenchon et Dupont-Moretti

Le procès de la perquisition des locaux de La France insoumise du 16 octobre 2018 a débuté jeudi 19 septembre à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Une journée marquée par la passe d'armes entre Jean-Luc Mélenchon et l'avocat Me Éric Dupont-Moretti. "Vous imaginez, entre un ténor du barreau et un ténor de la politique, les échanges ont été vifs", rapporte Nathalie Perez, en duplex depuis le tribunal de Bobigny. Melenchon ne veut "certainement pas" s'excuser "C'est Jean-Luc Mélnchon, le premier, qui est passé à l'attaque. Il a tout nié. 'Je n'ai bousculé personne, je n'ai agressé personne', a-t-il dit. 'Je me suis comporté en dirigeant politique et en stratège de l'action. C'est moi qui ai été agressé'. Excédé, Me Dupont-Moretti lui lance droit dans les yeux : 'Vous devriez vous excuser auprès de ces gendarmes et de ces policiers'. 'Certainement pas', ironise le leader de La France insoumise", raconte la journaliste.
image beaconimage beaconimage beacon