Social : la famille Peugeot riposte

Pointée du doigt par le président de la République et le ministre du Redressement productif, la famille Peugeot riposte. "Il y a des mots que je n'ai pas aimés et qui ont été répétés: 'mensonge' et 'dissimulation'. Nous sommes prêts à accepter la critique mais il y a des limites", se défend Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance de PSA Peugeot-Citroën, alors que le groupe a annoncé la suppression de 8 000 postes en France et la fermeture du site d'Aulnay.

France 24

BFM Business