Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Alpes-Maritimes : inquiétude chez les producteurs d'olives

L'inquiétude grandit pour les producteurs d'olives dans les Alpes-Maritimes. La canicule a dévasté les arbres, les fruits sont tombés avant même la récolte, certaines exploitations sont en difficulté. Henri Derepas, oléiculteur à La Trinité (Alpes-Maritimes), qui possède 5 hectares d'oliviers près de Nice, est désabusé : les olives n'ont pas tenu sur les arbres. "Elles sont brûlées, c'est une pierre", décrit-il. "Au stade de la floraison, où la fleur devient fruit, quand il fait 38°C à l'ombre, l'arbre abandonne ses fruits, parce que le principe du végétal, c'est sa survie d'abord", explique-t-il. Un risque de hausse des prix de l'olive Certains de ses oliviers ont fleuri avant les fortes chaleurs, mais l'oléiculteur estime avoir perdu près de la moitié de sa production. Il sait déjà que son chiffre d'affaires de 2020 devrait baisser d'au moins 30%. Dans la région Paca, de nombreux producteurs sont concernés. Le risque, aujourd'hui, est une hausse des prix de l'olive de Nice. Aujourd'hui, elle se vend autour de 16 € le kilo, mais cela pourrait augmenter.
image beaconimage beaconimage beacon