Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le métier de pâtissier, une vocation de plus en plus tendance

Depuis quelques années, pâtisser est tendance. Une passion dévorante pour Aurélie Arock, qu'elle a transformée en vocation à 35 ans. Elle participe régulièrement à des ateliers animés par des grands chefs et rêve d'ouvrir un jour sa propre pâtisserie. "C'est un métier assez difficile", explique-t-elle, évoquant les horaires et l'implication personnelle que la profession exige. Pour Vincent Walton, chef pâtissier et enseignant à l'école Le Cordon Bleu, les profils comme celui d'Aurélie, qui actuellement est ingénieure, sont très intéressants. "Ils sont déjà un peu plus grands donc ils réfléchissent beaucoup plus vite", confie-t-il. Un secteur qui recrute En 2019, 12 700 candidats se sont présentés au CAP pâtisserie. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter ces dernières années. Des étudiants du monde entier, de la Chine à l'Arabie saoudite, viennent même étudier dans l'école parisienne Le Cordon Bleu pour apprendre les classiques. Le directeur de l'école, Éric Biffard, explique cet engouement par une meilleure image du métier, moins associé à l'échec scolaire. Le secteur recrute, car la demande augmente : près de la moitié des Français affirment succomber à une pâtisserie au moins une fois par semaine.
image beaconimage beaconimage beacon