Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pourquoi les eaux usées sont un «nouvel or noir»

L'eau est indispensable à la vie. Mais comment s'en sortir quand cette ressource vient à manquer, malmenée par des épisodes de sécheresse ou souillée par la pollution humaine (pesticides, bactéries, déchets...) ? Dans un rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, publié mardi 21mars, l'Unesco préconise d'économiser l'eau en ayant recours au recyclage des eaux usées. "Dans la Station spatiale internationale, le matin, l’eau est consommée avec du thé, l’après-midi elle devient de l’urine et le lendemain elle sert à se raser… il s’agit de la même eau depuis des années !", a expliqué au Monde.fr le rédacteur en chef de ce rapport, Richard Connor. Les opportunités du recyclage Hélas, sur Terre, "les eaux souillées sont, à 80%, rejetées dans l’environnement sans traitement', poursuit le site du quotidien, pointant qu'en 2012, 842 000 personnes sont mortes en raison d'eaux contaminées. Alors que la demande en eau pourrait augmenter de 50% d’ici à 2030, selon l'Unesco, le recyclage des eaux usées est un enjeu crucial. Certains pays, notamment au Moyen-Orient, sont d'ores et déjà pionniers en matière de réutilisation des eaux usées traitées, à destination de l'irrigation agricole. A Singapour ou à San Diego, les eaux usées sont déjà reconverties en eau potable, tandis que la ville d'Osaka, au Japon, parvient à fabriquer du carburant à partir des excréments de ses habitants récupérés dans les eaux des égouts. La marge de progression est énorme, relève Suez, cité par La Croix. "Parmi les 165 milliards de mètres cubes d’eaux usées (...) qui sont collectés et traités dans le monde, seuls 2% sont aujourd’hui réutilisés. Et seulement 10% des terres irriguées le sont à partir d’eau recyclée", écrit le site du quotidien.
image beaconimage beaconimage beacon