Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Écosse: Aberdeenshire, une terre d'écume et de malt

logo de Le FigaroLe Figaro il y a 5 jours Vincent Jolly

Si ce comté au caractère bien trempé n'attire pas les foules, il recèle pourtant bien des trésors… Morceaux choisis pour un long week-end hors des sentiers battus.

figarofr: Le château de Dunnottar, situé à quelques kilomètres d'Aberdeen, offre un panorama tout droit sorti d'un livre de Tolkien. © imacture - stock.adobe.com Le château de Dunnottar, situé à quelques kilomètres d'Aberdeen, offre un panorama tout droit sorti d'un livre de Tolkien.

Situé dans le nord-est de l'Écosse, avec la mer du Nord pour horizon, Aberdeen, troisième plus grande ville du pays et port pétrolier de première importance, n'a certes pas les charmes et les atours de ses deux grandes sœurs, Glasgow et Édimbourg. Une journée suffit pour explorer cette besogneuse «ville de granit». Le temps d'une déambulation dans la vieille ville jusqu'aux rues pavées bordant le sublime campus de son université ou dans Footdee, ancien village de pêcheurs aux venelles jalonnées de maisonnettes aux décorations loufoques. Filez ensuite arpenter la campagne…

Surgissant au milieu d'une mer sombre où semble bouillir une écume grisâtre, un éperon rocheux auquel s'accrochent les ruines du château de Dunnottar se découpe sur un ciel encombré d'épais nuages au travers desquels percent, timides, les rayons d'un soleil hivernal. C'est ici, à quelques kilomètres d'Aberdeen, que l'on peut visiter ces vestiges (entrée: 3 £ - 3,4 €) dans un panorama tout droit sorti d'un livre de Tolkien.

Moins tragique, plus bucolique: le château de Crathes (entrée: 13 £), à une vingtaine de minutes en voiture au nord de Dunnottar, offre quant à lui une tout autre vision -plutôt empruntée, celle-ci, à Lewis Carroll. À l'abri dans son ravissant jardin clos (préférez l'automne ou le printemps pour le visiter), ce monument plonge le visiteur dans ce que devait être le quotidien de la noblesse écossaise des XVIe et XVIIe siècles. Au XVIIIe siècle, une rénovation avait mis au jour sous la cheminée d'un des salons du château les ossements d'une femme et d'un enfant. Naquit alors la légende de la Dame verte, qui hanterait les lieux. Lors de son séjour à Crathes, la reine Victoria elle-même aurait aperçu son fantôme. De quoi pimenter un peu la visite. Les amateurs d'histoires à faire courir des frissons sur l'échine, eux, apprécient.

Châteaux, falaises et scotch

Souvent délaissé au profit de Dumfries et Galloway, de Glasgow et d'Édimbourg, des Highlands et des côtes d'Argyll fragmentées en une myriade de petites îles et d'archipels, le comté d'Aberdeenshire recèle pourtant tout ce que l'on espère trouver en Écosse lors d'une première visite. Comprendre des châteaux (avec ou sans fantômes), des falaises et… du scotch.

Et même s'il est toujours préférable de sortir de l'épure touristique lorsque l'on voyage, bouder les distilleries écossaises relèverait d'un crime de lèse-majesté -même pour quelqu'un n'aimant pas du tout le whisky. Celle de Strathisla, connue pour assembler les célèbres blend Chivas, est un joyau du genre. En plus de produire un délicieux single malt (le Strathisla 12 ans est une merveille), l'équipe a eu l'idée lumineuse de décliner ses visites. Format 45 minutes pour les profanes et 2h15 pour les aficionados. Chacune s'achevant par une dégustation. La découverte de la tonnellerie de Speyside, où sont fabriqués et réparés chaque année quelque 150.000 fûts en chêne -maillon essentiel de la chaîne de confection d'un whisky, parachève l'excursion.

Carnet de route

● Y aller- Avec Air France, vol direct à partir de 170 € A/R en classe économique jusqu'à Aberdeen. Tél.: 36.54 et airfrance.fr

● Séjourner- Château le jour, château la nuit avec le Mercure Ardoe House. 120 chambres et quatre suites ont été aménagées dans cette demeure du XIXe siècle rénovée et dotée d'un grand jardin. Confort et calme dans la campagne écossaise. 

Un excellent camp de base pour rayonner, le temps d'un week-end, dans le nord-est du pays. À partir de 75 € la nuit. accorhotels.com

● Visiter- La Tonnellerie du Speyside organise des visites toutes les demi-heures de 9 heures à 17 heures du lundi au vendredi. Compter 45 minutes pour le Classic Tour (4 £ - 4,5 €) et 90 min pour le VIP Tour avec dégustation d'un single malt 10 ans d'âge (30 £ - 34 €). www.speysidecooperage.co.uk 

La distillerie Strathisla est ouverte du lundi au dimanche de 10 heures à 16 h 30. 

Les visites sont interdites aux moins de 18 ans. Plusieurs formules de découverte dont le Traditional Distillery Tour de 1 h 15 incluant la dégustation de quatre nectars (15 £ - 17 €). maltwhiskydistilleries.com

● Se renseigner- Le site de l'office du tourisme national écossais regroupe toutes les informations pratiques nécessaires pour organiser son séjour dans l'Aberdeenshire ou les autres comtés du pays. visitscotland.com

Pour explorer en profondeur l'histoire de l'Écosse, visiter les lieux classiques ou prendre les chemins de traverse, ne pas hésiter à faire appel à Mark et Leslie, fondateurs de Solway Tours, qui proposent des itinéraires à la carte avec une prise en charge directement de l'aéroport ou de l'hôtel. solwaytours.co.uk

» Vous pouvez également suivre Le Figaro Voyages sur Facebook et Instagram.

SERVICE: Composez un voyage sur mesure avec Les Maisons du Voyage

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon