Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les hôteliers ont de la suite dans les idées

logo de Le FigaroLe Figaro il y a 6 jours Laurence Haloche

TENDANCE - Réinventées au Bristol, exclusives chez Residence Inn, au cœur du concept de MiHotel…les suites sont les chambres d'hôtel de demain. Les nouveaux refuges urbains.

figarofr: Le Bristol à Paris, le luxe par excellence. © SDP Le Bristol à Paris, le luxe par excellence.

Le classicisme et ainsi de suite

Paris sera toujours Paris, et le Bristol sera toujours le Bristol. Avoir engagé, depuis six ans, d'imposants travaux de rénovation n'a rien changé. Le moindre mètre carré a beau avoir été repensé, on s'y sent comme avant: bien, tout simplement. Sur le comptoir de la réception, le chat Fa-Raon a retrouvé sa place. Il dort, serein: un signe qui ne trompe pas. Le Bristol, c'est une atmosphère conviviale, une histoire à part, marquée depuis 1978 par l'empreinte d'un propriétaire - le groupe Oetker Collection -, qui a su insuffler au lieu une âme, l'état d'esprit singulier d'une demeure presque familiale.

S'il assume son classicisme, le palace de la rue du Faubourg-Saint-Honoré sait s'affranchir des codes trop pincés, des démonstrations trop ostentatoires. Le luxe par excellence! Dans les suites, 100 chambres toutes différentes, les modifications apportées ont la subtilité d'un coup de plumeau. Rien ne saute aux yeux, mais une infinité de détails donnent la mesure du changement. Elaguer, éclaircir, effeuiller, dirait un jardinier. Les couvre-lits plus modernes soulignent d'un trait des couettes vaporeuses qui invitent à la paresse.

Une décoration plus épurée, des teintes toujours douces et harmonieuses mettent en valeur tableaux originaux et meubles de style Louis XV ou Louis XVI. La noblesse des matériaux, du marbre des salles de bains aux tapisseries et aux rideaux signés de maisons réputées (Pierre Frey, Rubelli…), témoigne d'un raffinement aussi évident que discret. Ici, l'art de vivre à la française ne se hausse pas du col. Distinction et élégance des attentions: le Bristol reste le Bristol.

Le Bristol Paris (01.53.43.43.00 ; Oetkercollection.com). A partir de 2 200 € la nuit.

À Londres comme à la maison

Imaginées comme des petits appartements cosy, les suites du nouveau Residence Inn by Marriott (marque spécialisée en longs séjours) floutent la frontière entre hôtel et maison. Connectées et fonctionnelles, les suites s'articulent autour d'une ou deux chambres, d'un coin-cuisine équipé, d'un salon et d'un espace de travail séparés. Implanté sur Warwick Road à Earls Court, le bâtiment (de 319 suites) se trouve dans le district de Kensington, prisé par les expats.

Les plus? Le petit déjeuner, servi gratuitement tous les jours, une buanderie, une épicerie et une salle de gym ouvertes H24, et une grande terrasse panoramique.

Residence Inn by Marriott, London, Kensington (Rilondonkensington.com). A partir de 100 € la nuit.

À Lyon et bientôt à Paris… Une collection unique

Avec MiHotel, Nathalie Grynbaum et Stéphanie Marquez ont inventé un mode d'hébergement alternatif, entre l'hôtel, la chambre d'hôte et l'Airbnb, en plein développement. Il s'agit d'une collection de suites. Chacune est unique, élégamment décorée et située en centre-ville. La superficie varie entre 30 et 50 m². Pour gérer leur parc, qui compte aujourd'hui près d'une trentaine d'unités, les entrepreneuses ont conçu un parcours client 100 % digital: réservation en ligne, réception des codes par SMS, appli conciergerie, tablette à disposition. Implanté à Lyon, MiHotel arrivera à Paris en 2019, à Nice, Bordeaux et Lille en 2020, puis à Lisbonne, Bruxelles et Madrid.

MiHotel (04.28.29.65.94 ; Mihotel.fr). A partir de 99 € la nuit.

» Vous pouvez également suivre Le Figaro Voyages sur Facebook et Instagram.

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon