En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ouverture du Puy du Fou espagnol: objectif 2020

logo de Relaxnews (AFP)Relaxnews (AFP) 18/04/2017

Le Puy du Fou, qui fête ses 40 ans cette année, a lancé mardi sa conquête mondiale et annoncé l'ouverture d'un parc, le premier hors des frontières hexagonales, près de Tolède en Espagne en 2020, avec un an d'avance, a annoncé son président Nicolas de Villiers.

"Les choses vont très vite. Il est fort probable que nous avancions l'ouverture du projet", a affirmé le président du Puy du Fou Nicolas de Villiers, lors d'un entretien avec un correspondant de l'AFP. Attendu en 2021, ce nouveau parc devrait finalement ouvrir ses portes en 2020.

En février Nicolas de Villiers avait annoncé son objectif d'ouvrir trois parcs Le Puy du Fou dans le monde d'ici à 10 ans, notamment en Espagne et en Chine.

Le projet à Tolède, à environ 70 km de Madrid, devait être officiellement présenté ce mardi lors d'une conférence de presse en Espagne.

Ce "Puy du Fou espagnol" sera bâti en périphérie de la ville. "Nous avons une option d'achat, qui permet de considérer que le terrain est acheté. Le site s'étend sur une trentaine d'hectares, pour commencer. Mais la vocation du parc est de s'agrandir", a souligné M. de Villiers.

"Notre objectif est d'attirer entre 1 et 1,3 millions de visiteurs la première année, a-t-il dit. Tolède est pour nous le cœur de l'Espagne historique. Tous les grands personnages de l'Espagne, de Charles Quint à Christophe Colomb, en passant par Cervantès ou la reine Isabelle, sont passés par Tolède. Les scenarii pour les différents spectacles sont déjà écrits", a-t-il assuré.

"Quand nous mettons tous les chiffres bout à bout, on est à 197 millions d'euros d'investissement, avec quasi uniquement de l'argent privé", a-t-il souligné. "Nous serons malgré tout propriétaires. Nous apportons la propriété intellectuelle du projet, mais aussi tout le savoir-faire opérationnel, (...) ce qui fait que nous resterons parfaitement maîtres de ce parc".

Au moins 1.000 emplois devraient être créés à l'horizon 2023, dans une région où le taux de chômage dépasse les 22%. Des équipes du Puy du Fou devraient aussi être détachées sur place, comme c'est actuellement le cas aux Pays-Bas pour un spectacle du parc Efteling.

Le parc de loisirs, à travers sa filiale Puy du Fou International créée en 2010, compte ouvrir d'autres parcs à l'étranger dans les années à venir. 

"Nous avons plusieurs pays au cœur de nos espérances", a déclaré M. de Villiers, confirmant que la Chine était "une étape imminente". "Nous avons des partenaires solides qui nous permettent d'envisager la création, dans un premier temps, d'un grand spectacle, puis d'un parc au début des années 2020. L'investissement pourrait atteindre 300 millions d'euros", a-t-il souligné.

Le Puy du Fou, deuxième parc d'attractions français en termes de fréquentation derrière Disneyland Paris, a accueilli 2,2 millions de visiteurs l'an dernier, soit une hausse de 8%.

Le parc, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2016, en hausse de 21% par rapport à 2015, investira également 30 millions d'euros en 2017 sur son site vendéen des Epesses.

Le projet à Tolède, à environ 70 km de Madrid, devait être officiellement présenté ce mardi lors d'une conférence de presse en Espagne. © Fournis par AFPRelaxNews Le projet à Tolède, à environ 70 km de Madrid, devait être officiellement présenté ce mardi lors d'une conférence de presse en Espagne.
Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon