Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Stockholm, la nouvelle mecque du design

logo de Le FigaroLe Figaro 11/11/2017 Léna Lutaud

La capitale suédoise est à la pointe de la création. Mode minimaliste, architecture innovante, musique électro, ses influences sont nombreuses. Partout, des nouveaux lieux sortent de terre. Le Figaro vous propose de les découvrir le temps d'un week-end, alors que l'Institut suédois vient de rouvrir à Paris sur le thème du design scandinave.

figarofr: Pour célébrer sa réouverture à Paris, l'Institut suédois a choisi le thème du design scandinave. Un avant-goût de ce qui attend les amateurs de déco et d'architecture à Stockholm. Hôtels, restaurants, boutiques, musées, lieux d'expositions souterraines...La capitale fourmille de nouvelles adresses. © 85343690/Mikael Damkier Pour célébrer sa réouverture à Paris, l'Institut suédois a choisi le thème du design scandinave. Un avant-goût de ce qui attend les amateurs de déco et d'architecture à Stockholm. Hôtels, restaurants, boutiques, musées, lieux d'expositions souterraines...La capitale fourmille de nouvelles adresses.

De notre envoyée spéciale à Stockholm,

Avec ses tons ocre, ses toits en cuivre vert, sa nature omniprésente, ses rues pavées du Moyen-Âge et son chapelet d'îles, le Stockholm historique a toujours séduit les touristes. Mais la ville bouillonne. Les designers sont les nouveaux maîtres de la capitale suédoise. Partout, des bâtiments, des musées, des nouvelles stations de métro et des lieux insolites signés des plus grands architectes émergent à côté des maisons du XIXè siècle.

Des hôtels ultrabranchés inimaginables il y a encore deux ans, viennent d'ouvrir leurs portes. Pour prendre un verre, on a désormais le choix entre plusieurs roof tops avec vue majestueuse sur la ville la nuit. Et peu importe s'il neige: le sol est chauffé. À deux heures trente de Paris en avion, la capitale viking est facile d'accès. Et parfaite pour un week-end de 36 heures.

VENDREDI

● 18h00. Arrivée du vol direct de Paris.

Une fois au sol, prenez le Arlanda express. En vingt minutes, ce train ultramoderne au «nez» jaune récompensé par de multiples prix design vous dépose à la gare centrale de Stockholm City. À l'intérieur, chaque petit détail compte. L'intensité lumineuse des coffres à bagage s'accroît à l'arrivée, par exemple. Un concept de l'agence I design, grand prix du musée d'Architecture et de design de Chicago pour les nouvelles rames futuristes du métro de Stockholm.

● 20h30. Dîner suédo-nippon

Dirigé par la jeune chef Frida Ronge, Tak est une expérience en soi. Dessiné par les architectes stars du cabinet Windgårdhs, ce restaurant magnifique assortit la tradition du bois scandinave avec les tables en chêne clair de Gärsnäs aux panneaux en papier nippon. L'ensemble forme de grandes alcôves parfaites pour dîner au calme tout en ayant une vue générale. Réservez une table près des baies vitrées pour la vue. La rencontre des deux cultures se retrouve chez les serveuses tatouées et dans l'assiette: saint-Jacques servie cru en lamelles avec des chanterelles. Délicieux sakés pétillants. Quant au pain cuit au gril façon galette viking et servi chaud avec du beurre au miso séché, c'est déjà un classique. Après ou avant le dîner, prendre un cocktail sur le roof top. Environ 70€.

SAMEDI

●  10 heures. Promenade sur l'île de Skeppsholmen

Cette petite île face à la vieille ville regorge de spots tendance. Sur le chemin, devant Grand Hôtel, ne manquez pas le nouveau siège des ferrys de Waxholmsbolaget. Noir, épuré: un bijou design. Après le pont passerelle, sur la droite, creusé loin dans la roche, le musée du jouet inauguré en septembre par le collectionneur David von Schinkel est extraordinaire.

Chaque pièce a sa signature vocale créée par le designer son Fredrik Söderberg, idole du milieu de l'art contemporain. De là, une jolie promenade au bord de l'eau et des bouleaux et on arrive à l'hôtel Skeppsholmen. Son bar, nid douillet avec bougies Skultuna est idéal pour un chocolat chaud. À deux encablures, se dresse le musée d'Art Moderne. L'accrochage est complètement nouveau et met en avant les œuvres de la nouvelle génération d'artistes nordiques comme Anders Petersen (photo) et Martina Müntzing (peinture). À la boutique, le livre Modern Scandinavian Designest trop lourd à rapporter mais amusant à feuilleter.

●  12h30. Östermalsmtorg

En sortant du musée d'art moderne, prendre le ferry Djurgarsdfärjan qui relie Skeppsholmen à Djurdgården. Ne pas oublier d'actionner la manette qui alerte le capitaine. De là, monter à bord du nouveau bateau électrique gris et jaune (sponsorisé par Ikea) qui vous déposera en centre-ville à Nybroplan. À droite sur le quai, le magasin de déco intérieure Svensk Tenn réputé pour ses imprimés Josef Franck. On adore ou on déteste. Le temps d'une photo devant le théâtre Dramaten et son buste d'August Strindberg et on remonte Nybrogatan.

On s'arrête chez Fabrique (n°6) nouvelle boulangerie suédoise branchée, chez Nordiska Galleriet (le Conran viking au n°11). On admire une dernière fois la façade hollywoodienne tout en vert et or du cinéma vintage Astoria (1928) bientôt transformé en bureaux avant d'entrer dans le temple des foodies: le nouveau marché couvert d'Östermalmstorg. Tout en bois clair, baies vitrées et lampes industrielles, c'est le spot où découvrir les étals d'élans, de rennes, de baies nordiques.

Déjeuner iodé chez Lisa Elmqvist où l'on partage un toast skagen avant de piocher dans la pêche du jour. À la sortie, faire un saut chez Dis Inredning au 5 Lästmakargatan. Toujours des idées originales de cadeaux déco.

●  15h00. Après-midi architecture

Oskar Norelius du cabinet White Arkitekter est incollable sur les dernières œuvres de ses confrères. Comme le prouvent tous les chantiers qui sortent de terre et les grues qui dominent la ville, Stockholm est en effervescence. Près du marché couvert, prendre le métro d'Östermalm et descendre à Tekniska Högskolan, sublime station grotte bleue. Au 9 Osquarsbacke, le cabinet Tham & Videgård a dessiné l'immeuble d'Arkitekturskolan. Façade ovale en verre sur fond d'acier carmin. À deux pas, au 105 de Valhallavägen, le campus de Kungliga Musikhögskolan est une perle en verre dans un cadre ancien. Sa salle de concert est l'une des plus belles d'Europe. Concerts gratuits mais réservation conseillée.

● 17h00. Fika et shopping

De Kungliga Musikhögskolan, prendre à nouveau le métro juste en face à Stadion et descendre à Hötorget. Sur la place du marché, on jette un coup d'œil à l'hôtel Haymarket ouvert en mai 2016 dans l'ancien grand magasin Pub. Art déco et inspiré de Greta Garbo qui travaillait là autrefois comme vendeuse, le lieu serait parfait si ce n'était pas l'usine. On y entre pour jeter un coup d'œil mais pour s'offrir un fika (un café avec une viennoiserie suédoise: un Mazarin aux amandes, un bulle à la cardamome), on tourne au coin de la rue, direction Vete-Katten au 55 de Kungsgatan. Les propriétaires l'ont rénové avec soin. Juste à côté, boutique de design à prix d'ami: Iris Hantverk où l'on fond pour les plaids de mouton de Gotland et pour les bougies rouges déstructurées parfaites pour décorer la table à Noël. À deux pas, Grandpa, concept store sur Gamla Brogatan n°32.

● 20h30. Bistronomie nordique

Dîner chez Oaxen Slip du chef Magnus Ek. Une institution du milieu arty et des foodies. Cuisine de haut vol. Harengs, poulet, légumes...uniquement des produits locavores. La promenade le long des vieilles maisons colorées sur l'île de Djurgarden avec vue sur l'archipel fait partie de la soirée.

DIMANCHE

●  09h00. À l'ouest du nouveau

Le métro à Stockholm est une immense galerie d'art soutteraine. Les quinze œuvres dans les deux nouvelles stations de Stockholm City (la cathédrale de Karin Lindh, les arbres de Peter Svedberg,...) et d'Odenplan (le jardin souterrain de Mari Rantanen...) sont à voir. Sortir à l'air frais à Odenplan dont la nouvelle entrée immaculée tranche avec le quartier. Son design rappelle celui du Guggenheim à New York.

Entrez dans le parc de Vasa. Impossible d'y manquer le nouveau musée de l'excentrique magnat du BTP, Sven-Harry Karlsson. Conçu par Wingårdhs (encore eux!), ce bâtiment a un socle en verre 100% transparent surmonté d'une grande façade dorée dans laquelle se reflètent les arbres. Très beau. À l'exception de l'étonnant couloir qui mène aux sculptures sur la terrasse, l'intérieur a peu d'intérêt d'autant que rien, y compris le film sur le millionnaire, n'est traduit en anglais.

Cinq minutes de promenade et on arrive devant Stockholms Stadsbibliotek. Conçu par Gunnar Asplund (1885-1940), ce bijou du classicisme nordique vient d'être rénové par le cabinet Caruso St John. Le mobilier, la fontaine à eau sculptée, la coupole en forme de nuages... Le moindre détail est pensé. À voir absolument. Juste à côté, Hund&Kattboden, Odengatan 35. Nouvelle boutique pour animaux où l'on trouve un extraordinaire mur d'os à ronger. À offrir: le nonoss d'élan très apprécié des canidés français.

●  12h00. Grignote chez Pascal

Couronné meilleur café de Stockholm, Pascal est toujours bondé. Mais personne ne s'en plaint. L'ambiance est trop sympathique et les plats copieux, délicieux. Norrtullsgatan 4.

●  13h00. Un petit tour chez le bobo viking

D'Odenplan, prendre le métro jusqu'à Medborgarplatsen. Autrefois île des ouvriers, Söder est devenu branché. Pour le shopping, il suffit de sillonner Åsögatan (Stutterheim au n°132, le roi des cirés branchés, par exemple) et Götgatan. Une fois au bord de l'eau, prendre à droite sur les quais. Direction Fotografiska Muséet.

Ouvert jusqu'à 23h, ce lieu privé est exceptionnel. D'abord par la qualité de ses expositions. Celle de Paul Hansen, 53 ans, photographe de guerre et du gotha dure jusqu'au 19 novembre. Les autres points forts du lieu sont le restaurant et le nouveau bar tout en bois sombre et acier avec vue sur l'archipel.

●  15h30. Shopping tous azimuts

Avec ses escalators en marbre blanc éclairés d'imposantes ampoules rondes, NK, le grand magasin chic au n°18-20 de Hamngatan contient toutes les marques nordiques d'avant-garde . On les croise évidemment en ville mais ici, elles sont toutes rassemblées. Se promener dans les étages flambant neufs est un vrai plaisir. Quelques suggestions. Au sous-sol: vaisselle animale ludique signée par le jeune Prince Carl Philip Bernadotte, bougeoirs dorés de Claesson, lampes Georg Jensen.

Pour les gourmands, les boîtes de gelée de framboise de Stockholm Konfektyr et la version After Eight viking: les pastilles menthe chocolat NK. Juste à côté, Vase Magnus Löfgren et tasses Anna Kraitz chez Design Stockholm. Cahiers au chat rayé de Lisa Larson (les Japonais adorent) chez Bookbinders. Au premier étage, c'est le temple de la mode nordique avec Whyred, Ida Sjöstedt, Samsoe&Samsoe, Anine Bing, Hope, Rodebjer, Odd Molly, BLK. Au troisième étage, halte chez Hay, design danois à petit prix. Ne pas manquer les plaids ultradoux de Pia Wallén et les objets ultrabranchés et épurés pour faire la vaisselle de L.A Bruket. Au quatrième étage, le rayon enfant mode, puériculture et jouets est unique au monde. How to kiss a frog, Molo dansk, Livly, Stokke, Moccis, Brio...idéal pour rapporter des cadeaux ultratendance.

●  17h25. Arlanda Express

Retour sur Paris avec le dernier vol d'Air France. Arrivée vers 23h00

CONSEILS PRATIQUES

Y aller

Air France. 2h15 de vol. 245 € AR depuis Paris.

Se loger

At Six. Ouvert en mars 2017, le lieu dans les tons sombres est digne des hôtels les plus branchés de Los Angeles. Lits hauts et moelleux de Hilding Anders. Produits de soin Gerd, marque bio lapone. À l'extérieur, les lampadaires sont les mêmes en taille XXL que dans les chambres. Les touristes nippons passent des heures sur la place à faire des selfies. À partir de 230€.

Hôtel Skeppsholmen. Sur la petite île du musée d'art moderne. Un peu excentré mais ambiance nordique face à la Baltique. À partir de 180€. La 254 avec vue sur les voiliers est notre préférée. Adresse à privilégier aux beaux jours .

Hôtel Rival. Un cocon douillet propriété de Benny Andersson, le barbu d'Abba. Idéal pour découvrir l'île branchée de Söder. La 705 si lumineuse avec vue sur les toits de la ville est notre préférée. À partir de 200€.

Où se restaurer:

Tak: Cuisine nippone-nordique de la jeune chef Frida Ronge. Réserver une table avec vue sur Stockholm. Commencer ou achever la soirée au Rooftop.

Oaxen Slip: le bistrot nordique tout en baies vitrées de Magnus Ek. La coque colorée de bateau suspendue au-dessus des tables est un clin d'œil au chantier naval voisin.

Lisa Elmqvist: pas de réservation. Le spot pour manger du poisson dans le nouveau marché couvert d'Östermalms Saluhall.

Attention aux taxis:

Les prix étant libres, les arnaques sont légion. C'est un vrai souci. En dehors d'Uber, seules trois compagnies sont fiables: Taxi Stockholm (les plus belles voitures), Taxi Kurir et 020. Attention aux imitations de logo des voitures stationnées au pied des hôtels.

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon