En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les plus beaux voyages à faire en chiens de traîneau

logo de Le FigaroLe Figaro 10/01/2017 Guillaume de Dieuleveult

Le traîneau à chiens est une des plus belles façons de découvrir la beauté des grands espaces glacés. Nous avons sélectionné 5 voyages à faire pour s'imprégner en douceur de cette magie propre au grand nord.

figarofr: Une expédition en traîneau à chiens, dans le Groenland. © East Greenland Une expédition en traîneau à chiens, dans le Groenland.

Quand les chiens de traîneau voient arriver leur musher, c'est l'excitation. Ils jappent, sautent, bondissent, excités par la perspective d'une nouvelle journée à arpenter les grands espaces. On les caresse affectueusement puis on les accroche au trait déposé sur la neige. Le traîneau est arrimé comme un bateau à son anneau: les animaux tirent de toutes leurs forces, pressés de se dégourdir les jambes. Si bien que lorsque le conducteur le laisse enfin partir, la meute se précipite en avant. Le traîneau file à toute allure: on s'abandonne au plaisir de glisser sur la neige.

Rapidement, les chiens prennent un rythme plus tranquille et le paysage défile paisiblement. Il n'y a d'autre bruit que celui de la respiration des animaux, leurs pattes sur la neige, le crissement des patins. Quand le chemin monte vers le sommet d'une colline, il faut les encourager de la voix, parfois, courir derrière eux pour alléger la charge. Arrivé en haut, on saute sur les patins avant de dévaler la piste, au risque, si un tournant a été mal négocié, de perdre le contrôle de l'engin et de terminer sa trajectoire dans une congère! Il faudra alors courir derrière le traîneau, l'arrêter comme on peut, calmer les bêtes, repartir.

La journée terminée, on ne trouvera pas de repos tant que les animaux n'auront reçu leur ration de nourriture, que leur litière n'aura été changée. On les cajole une dernière fois avant d'aller boire une tasse de thé chaud en espérant que les aurores boréales assureront le spectacle.

Partir dans un pays froid pour s'initier à la conduite des traîneaux à chiens est une des plus belles façons de reprendre contact avec la nature sauvage: paysages vierges, course au rythme de l'animal, silence, et derrière chaque musher, même novice, toute la mythologie de l'aventure dans le grand nord, de Jack London à Paul-Emile Victor...

Voici quelques idées de voyages à faire pour s'initier à cette pratique qui ne demande pas de compétences techniques particulières.

En France, dans le Vercors, les Alpes ou les Pyrénées

Les montagnes de France offrent un vaste terrain de jeu pour ceux qui désirent s'initier à la conduite du traîneau à chiens.

Le Vercors figure parmi les hauts lieux de cette activité. Les voyages d'Olivia, une agence spécialisée dans les séjours d'aventure en France, propose de découvrir la vie de musher le temps d'un week-end, à partir de 350 € par personne, transport non compris.

D'autres séjours autour des chiens de traîneaux sont proposés dans le Briançonnais ou en Ariège par Kazaden. Attention, ce sont plutôt des séjours multi-activité, proposant promenade à raquettes, ski de fond, etc. Pour une sortie à la journée, compter 60 € par personne, pour 6 jours en famille, 560 €, transport non compris.

A l'intention de ceux qui cherchent une expérience plus intense, Terres Oubliées propose ce raid dans la vallée de la Tarentaise: 5 jours dans la nature, en autonomie, à partir de 510 €, transport non compris.

» Lire aussi - La Grande Odyssée, une course de rêve en chien de traîneaux

Au Canada, dans le Yukon

Pour les passionnés de traîneau à chiens, le Yukon est un peu le Graal. Au cœur de ces immensités glacées, dans ce territoire situé dans le nord-ouest du Canada, est organisée chaque année une des courses les plus exigeantes au monde: la Yukon Quest, dont les participants parcourent 1000 miles (soit 1609 kilomètres) en totale autonomie.

Pour découvrir cet univers, partager du temps avec des trappeurs, dormir dans leurs cabanes de rondin, pêcher la truite dans des lacs gelés et monter une petite expédition dans les montagnes… Bref, pour vivre à 100% l'esprit du grand nord, ce séjour est tout indiqué. A partir de 3 455 € par personne au départ de Paris pour ce voyage de 10 jours.

» Lire aussi - Au Yukon, l'épopée du Klondike.

En Russie, au Kamtchatka

Eleveurs de rennes, pêcheurs: longtemps isolée, la presqu'île du Kamtchatka héberge des peuples dont le mode de vie n'a quasiment pas évolué depuis des siècles. Ce raid à chien de traîneaux permettra de passer quelques jours en leur compagnie, au cœur de paysages grandioses. A partir de 6 490€ par personne au départ de Paris pour cet exceptionnel voyage de 15 jours.

» Lire aussi: Kamtchatka, la péninsule aux deux cents volcans.

Au Groenland

Direction la côte est du Groenland, une des régions les plus isolées de ce pays. Le traîneau à chien y est le meilleur moyen pour se déplacer. En compagnie de mushers inuits, les touristes découvriront le quotidien de ces chasseurs de phoques, leurs villages et surtout de somptueux paysages à travers lesquels ils évolueront, d'une étape à l'autre, jusqu'à Tasiilaq la «capitale» de la région, qui compte 1 600 âmes. Un séjour à partir de 4 590 € par personne au départ de Paris et d'une durée de 10 jours.

» Lire aussi:Au Groenland, sur les traces de Paul-Emile Victor.

En Finlande, à travers la Laponie

La parc régional d'Hossa est principalement composé de forêts boréales et de taïga parcourues de rivières, ponctuées de lac. En hiver, quand tout est pris dans la glace, voici un endroit idyllique pour partir à l'aventure. 8 jours de voyage dont 6 avec les chiens. Excursions, nuits en cabane de trappeurs ou en auberge pour ce voyage à partir de 2090 € par personne au départ de Paris.

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon