Bienvenue sur l'édition Afrique francophone de MSN. Retrouvez des actualités plus locales, issues en partie de médias africains.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Energies renouvelables : La Chine partage son expérience avec le Burkina Faso

logo de Agence d'Informations du BurkinaAgence d'Informations du Burkina 17/09/2019 AZ AIB
chi © Présenté par chi

Burkina-Chine-Coopération-Energie

Energies renouvelables : La Chine partage son expérience avec le Burkina Faso

Ouagadougou, 17 sept. 2019 (AIB)-L’ambassade de la République populaire de Chine a organisé le mardi 10 septembre 2019 à Ouagadougou, un atelier de partage d’expériences avec des experts burkinabè, sur son parcours de leader mondial en matière de production d’énergies renouvelables.

La Chine occupe la première (1ère) place mondiale dans la production d’électricité éolienne avec une capacité installée de plus de 209 533 mégawatts ; la 1ère place mondiale dans la production de l’énergie solaire photovoltaïque avec une puissance installée de 174 000 mégawatts, et la 1ère place mondiale dans la production hydroélectrique avec une puissance installée de 350 000 mégawatts.

Ces informations rapportées par l’ambassade de la Chine au Burkina Faso, ont été livrées le mardi 10 septembre 2019 à Ouagadougou, lors d’une session de travail à l’Agence Nationale des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (ANEREE) du Burkina Faso.

Selon l’ambassadeur de la Chine Li Jian, cette rencontre vise à partager l’expérience chinoise afin de contribuer au développement énergétique du Burkina Faso.

«La Chine reste fidèle et attachée à son proverbe qui dit qu’il vaut mieux apprendre à une personne à pêcher plutôt que de lui donner du poisson. (…) Cela se matérialise par les sessions de formation, de transferts de technologie et d’expériences», a-t-il affirmé.

Le ministre burkinabè de l’Energie, Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo a salué le pragmatisme de la coopération chinoise qui a déjà permis d’envoyer plusieurs jeunes burkinabè en Chine pour une formation en énergie.

«L’énergie est l’espoir de la jeunesse. Tous les éléments consécutifs du puzzle pour le développement énergétique au Burkina sont présents», a-t-il indiqué.

Bachir Ismaël Ouédraogo a affirmé que l’objectif, est de passer d’un taux d’accès à l’énergie de 23% à 45% au Burkina Faso.

Agence d’information du Burkina

ata/ak

Publicité
Publicité

Plus de Agence d'Informations du Burkina

image beaconimage beaconimage beacon