Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Découverte au Maroc de fossiles de macaques datant de 2,5 millions d'années

logo de Yabiladi Yabiladi 24/02/2021 Yassine Benargane
© Fournis par Yabiladi

Six dents de macaques, déterrées au Maroc, comblent le vide du registre fossile de l'espèce. Datés de 2,5 millions d'années, elles mettent en lumière de grandes similitudes entre ces catarhiniens et les espèces nord-africaines actuelles.

De nouveaux restes de macaques datant d'environ 2,5 millions d'années ont été récemment découverts au Maroc par un groupe de chercheurs marocains et espagnols. La découverte comble le vide dans les archives fossiles de l'espèce de singe, qui ne vit qu'en Afrique du Nord, à Gibraltar et en Asie. Selon l'étude intitulée «New macaque fossil remains from Morocco», les chercheurs ont trouvé six dents de cercopithécidés sur le site de Guefaït (province de Jerada) dans le nord-est du Maroc, rapporte EFE.

Les restes de macaques ont été récupérés par des chercheurs de l'Institut Català de Paleontologia Miquel Crusafont (ICP), de l'Institut Català de Paleoecologia Humana i Evolució Social (IPHES-CERCA), de l'Universitat Rovira i Virgili (URV), du Département de géologie (école des sciences) de l'université Mohammed Ier d'Oujda) et de l'Institut national des sciences d'archéologie et du patrimoine (INSAP).

Des similitudes avec la sous-espèce africaine actuelle

Ces restes datant de 2,5 millions d'années présentent des similitudes avec la sous-espèce africaine actuelle. Ces singes catarhiniens pesaient environ 12 kilos et la taille et la morphologie de leurs dents «sont compatibles avec l'espèce nord-africaine actuelle», connue sous le nom de macaque de Barbarie. Les chercheurs précisent également que «les dents du Guefaït ressemblent plus à celles de la sous-espèce africaine actuelle qu'aux formes fossiles européennes».

© Fournis par Yabiladi

Les nouveaux fossiles, par conséquent, comblent le vide dans le registre des fossiles macaques datant entre 2,5 et 0,2 millions d'années. Pour mémoire, l'espèce aurait vécu en Afrique au cours des 5 derniers millions d'années.

Publiée par le Journal of Human Evolution, l'étude suggère que de futures recherches pourraient aider à déterminer si cette absence est due à l'extinction locale de l'espèce en Afrique. Les fossiles examinés par l'étude font partie de plusieurs autres récupérés lors d'une série de campagnes de fouilles menées entre 2018 et 2019 et qui font partie d'un projet interdisciplinaire entre le Maroc et l'Espagne. Plus de 3200 restes de vertébrés (amphibiens, reptiles et petits et grands mammifères, tels que les éléphants, les rhinocéros et les hippopotames, ...) ont été découverts.

Les macaques sont un genre de singes grégaires de la sous-famille des cercopithécidés. Les 23 espèces de macaques habitent dans toute l'Asie, l'Afrique du Nord et Gibraltar. Au Maroc, les macaques, considérés comme espèce menacée d’extinction, vivent principalement dans les chaînes montagneuses de l'Atlas et du Rif.

Publicité
Publicité

Plus de Yabiladi

image beaconimage beaconimage beacon