Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Chili: 1er pays du continent à interdire les sacs plastiques

logo de L'Express L'Express 04-08-18

Cette grande avancée va changer la vie des Chiliens: seulement 4% des 17,5 millions d'habitants recyclent leurs déchets.

Image d'illustration - Au large du Chili, de vrais îlots de déchets plastiques se forment. © afp.com/SEBASTIEN BOZON Image d'illustration - Au large du Chili, de vrais îlots de déchets plastiques se forment.

"Je voulais partager ma joie avec vous: à compter d'aujourd'hui, nous promulguons la loi", a déclaré vendredi le président de droite Sebastian Piñera lors d'une cérémonie à Santiago, avant de donner des sacs en toile au public. Ce nouveau texte interdit la distribution de sacs en plastique, sauf ceux servant à emballer des aliments "pour des raisons hygiéniques ou (...) pour éviter le gâchis de nourriture", selon le Journal officiel.

Le Chili devient ainsi le premier pays d'Amérique du Sud à interdire les sacs plastiques, rejoignant la soixantaine de nations qui ont pris des mesures pour réduire la pollution provoquée par les 10 millions d'emballages de ce type consommés chaque minute dans le monde.

Une amende de 370 dollars

La loi donne six mois à compter de vendredi aux grandes entreprises et deux ans aux petits commerces pour mettre en application cette interdiction totale. Une fois ces délais écoulés, une amende de 370 dollars par sac plastique remis aux clients est prévue en cas d'infraction. Dans l'intervalle, "les commerces peuvent remettre un maximum de deux sacs plastiques aux consommateurs à chaque achat", précise le texte.

Au Chili, où seulement 4% des 17,5 millions d'habitants recyclent leurs déchets, se passer de sacs plastiques est une véritable révolution culturelle. On estime que les Chiliens utilisent 3,4 milliards de sacs par an, dont au moins 90% d'entre eux finissent dans des décharges. Ou dans la mer.

"Des îles de plastique de la taille du Mexique"

"Près des côtes, entre le Chili et le Pérou, il y a des îles de plastique de la taille du Mexique", soit près de deux millions de km2, souligne à l'AFP Marcela Cubillos, ministre de l'environnement du Chili. "Non seulement la quantité est problématique, mais surtout la durée, puisque (les sacs) peuvent rester dans la nature jusqu'à 400 ans sans se dégrader. Alors que leur utilité dans la vie quotidienne ne dépasse pas les trente minutes", ajoute-t-elle.

Les chiffres donnent le tournis: on estime qu'environ 5000 milliards de sacs en plastique sont consommés dans le monde chaque année, soit presque 10 millions par minute, selon le rapport publié par l'ONU début juin qui pointe un défi d'une ampleur "décourageante". "S'ils étaient attachés ensemble, ils pourraient entourer la planète sept fois toutes les heures", avance le rapport.

Publicité
Publicité

Plus de L'Express

image beaconimage beaconimage beacon