Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le bien-être et les conditions de vie des Belges ont diminué en 2021

logo de Metrotime Metrotime 08-12-21 Belga
© Ph. Unsplash

La mutualité socialiste a sondé, durant le mois de septembre, un échantillon représentatif des Belges francophones composé de 994 personnes à propos de leurs conditions de vie, la qualité de leurs relations, leur rapport à la société, leur image de soi, ainsi que leur santé mentale et physique. Un indice allant de 0 à 100 a ainsi pu être établi avec une marge d’erreur d’environ 3 %.

Selon Solidaris, l’indice global de bien-être, qui condense les résultats de ces six sous-indices, a atteint son niveau le plus bas depuis 2015, année de création du baromètre. Il s’établit désormais à 51,3 points en recul de 4,5 % par rapport à 2020. En six ans, cet indice global a chuté de 9,5 %.

Concernant les différents sous-indices, c’est l’image de soi qui subit la plus forte baisse en un an avec 8,4 % de diminution, pour s’établir à 44,5 points. Sur l’ensemble des éditions du baromètre, c’est toutefois la santé physique qui a le plus chuté en passant de 64,4 en 2015 a 53,8 en 2021, soit une chute de 16,5 %.

Des inégalités bien présentes

Le baromètre révèle également que les inégalités sont toujours bien présentes. Si les groupes sociaux les plus aisés connaissent la plus grosse baisse en un an en passant de 61,6 à 58,3 (-5,4 %), ils restent cependant bien au-dessus des groupes sociaux les plus précaires (45,7). Au niveau des inégalités de genre, les femmes passent sous la barre des 50 (48,6 points) alors que les hommes connaissent une baisse de 5,2 % et se situent désormais à 54,4 points. Par ailleurs, 56 % des femmes sont en situation de stress sévère contre 44 % des hommes.

La confiance envers les institutions s’améliore légèrement mais reste à un niveau plancher. Seuls 13,7 % de la population pensent que les gouvernants politiques agissent pour améliorer la qualité de vie des gens (+ 4 points) et moins de trois Belges sur 10 (27,8 %) estiment que la démocratie fonctionne bien. Concernant la confiance dans la sphère privée (amis, famille, conjoint), celle-ci s’étiole un peu mais reste supérieure à 70 % dans les trois cas. Solidaris pointe cependant le nombre interpellant de personnes déclarant avoir été confrontées à des problèmes de violence dans leur entourage proche, qui s’établit à 37 %, au plus haut depuis 2015.

Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, trois quarts des Belges interrogés (74,7 %) jugent notre système de santé d’excellente qualité, soit une hausse de 1,9 % par rapport à 2020. Mais 65,6 % des gens craignent que la qualité de ce dernier soit menacée pour des raisons de coûts (indicateur relativement stable).

Enfin, concernant la santé mentale, Solidaris met en exergue le fait que seuls 26 % des Belges sont optimistes par rapport à l’évolution de la société et plus de trois quarts (76,5 %) sont inquiets pour l’avenir de leurs enfants. L’angoisse de vieillir a également bondi de huit points pour atteindre 48,4 %, son niveau le plus haut depuis 2015.

Publicité
Publicité

Plus de Metrotime

image beaconimage beaconimage beacon