En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les exilés du Brexit boudent la Belgique

logo de Tagtik Tagtik il y a 4 jours Tagtik

C'est ce lundi que démarrent les négociations entre l'Union Européenne et la Grande-Bretagne autour du Brexit. Pendant ce temps-là, de nombreuses grandes entreprises quittent Londres mais ne viennent pas s'installer à Bruxelles, en dépit de son statut de 'capitale européenne'.

Jusqu'à présent, seuls les assureurs Lloyd's et QBE ont transféré une partie de leur personnel de Londres vers Bruxelles. Des entreprises comme HSBC, Citigroup, J.P. Morgan ou Goldman Sachs ont, elles, opté pour Paris, Francfort, Luxembourg ou Amsterdam.

© Pixabay

"Bruxelles ne sera pas attractive pour les investisseurs tant que la clarté ne sera pas faite sur la fiscalité ici", explique la société immobilière Hugo Ceusters dans Het Nieuwsblad. Un problème qui, selon la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), ne se pose pas seulement dans le cadre du Brexit mais qui concerne les investissements étrangers en général.

(LpR avec Fausto/Picture: Pixabay)

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon