Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Gérard Depardieu: "Partout où je voyage en Russie, on sent un amour pour Poutine"

logo de RTL info RTL info 20-09-21 RTL info
Gérard Depardieu: "Partout où je voyage en Russie, on sent un amour pour Poutine" © Fournis par RTL info Gérard Depardieu: "Partout où je voyage en Russie, on sent un amour pour Poutine"

En Russie, les élections législatives ont touchées à leur fin ce dimanche. Le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie revendique une victoire très nette de quasiment 50% des voix. Gérard Depardieu, citoyen russe depuis 2013, a lui aussi voté. “Je fais mon devoir, qui est de voter, en toute connaissance de cause. Car j’adore la Russie, Et partout où je voyage en Russie, on sent un amour pour Poutine. Je n’ai pas rencontré beaucoup de gens qui disaient le contraire.” explique le comédien. 

Des soupçons de fraudes électorales 

Des déclarations qui prennent place dans un contexte de suspicions de violation et de fraudes électorales. A Moscou, place-forte des détracteurs du Kremlin, ces derniers ont affirmé que les résultats du vote en ligne avaient été falsifiés, permettant ainsi d'inverser la tendance défavorable à Russie Unie  observée lors du décompte des votes papiers. "Honte aux auteurs, initiateurs et penseurs de ce marasme", a réagi sur le site de la Radio Echo de Moscou, Sergueï Mitrokhine, candidat du petit parti libéral Iabloko et qui s'estime dupé. Le dirigeant communiste, Guennadi Ziouganov, généralement mesuré, a aussi dénoncé des falsifications et appelé M. Poutine à faire cesser "cette sale cuisine". Ces élections "vont creuser les divisions croissantes de la société", a-t-il mis en garde."Ce sont les élections de la fraude électronique", a lâché sur Twitter Ivan Jdanov, un lieutenant en exil de Navalny, "il ne s'agit pas d'un dépouillement mais d'un vol".

Enfin, des soupçons de violations, que le gouvernement allemand a demandé lundi à "tirer au clair", tandis que l'Union européenne a dénoncé un climat d'"intimidation" et le manque d'observateurs internationaux.

Le parti de Vladimir Poutine en baisse de popularité 

La formation Russie unie rassemblait 49,64% des voix, selon des résultats portant sur 95,15% des bureaux de vote. Le parti au pouvoir devance les communistes (19,41%) mais son score représente néanmoins une baisse par rapport aux 54,2% des 334 sièges raflés en 2016. 

Enfin, la popularité de Russie unie était en berne avant le vote, avec une cote de confiance inférieure à 30% selon le baromètre de l'institut étatique Vtsiom. Le parti est miné par les affaires de corruption et la chute du niveau de vie ces dernières années. "Les gens sains d'esprit (...) n'ont pas pu voter pour ce parti", a estimé auprès de l'AFP Dmitri Gavrilov, électeur moscovite et membre du syndicats des écrivains russes. L'ONG spécialisée Golos a qualifié d'"évidence" la baisse du "niveau de transparence" et "de clarté du système électoral".

Publicité
Publicité

A lire sur RTL info

image beaconimage beaconimage beacon