Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Kayak, aviron, canoë...: quels sont les sports nautiques autorisés dès le 4 mai?

logo de Le Soir Le Soir 01-05-20 Belga
Kayak, aviron, canoë...: quels sont les sports nautiques autorisés dès le 4 mai? © DR Kayak, aviron, canoë...: quels sont les sports nautiques autorisés dès le 4 mai?

Les activités nautiques à caractère sportif seront autorisées à partir de lundi prochain avec application stricte des règles édictées par le Conseil national de Sécurité, annonce vendredi le SPW Mobilité dans un communiqué. La navigation de plaisance, interdite depuis le début de la crise sanitaire, fait l’objet d’un assouplissement. L’accès au réseau navigable reste toutefois limité.

« Citée en exemple lors de l’annonce de ces mesures, la pratique du kayak entraîne avec elle la question des autres activités nautiques pratiquées sur le réseau navigable, les étendues d’eau des barrages-réservoirs et les cours d’eau non navigables gérés par le Service public de Wallonie », relève-t-il.

A partir de lundi, les activités nautiques suivantes sont considérées par le SPW comme étant à caractère sportif : le kayak, le canoë, l’aviron, le stand-up paddle, la voile, le ski nautique, le téléski, le jet-ski, la pêche embarquée, la plongée, la natation et la planche à voile.

« Pendant la phase 1a, du 4 au 10 mai, seules les personnes qui sont en possession du matériel adéquat, soit dans le cadre d’une affiliation à un club reconnu ou parce qu’elles en sont propriétaires, pourront pratiquer ces activités », précise le Service Public Wallonie. « Cette disposition, conforme aux mesures édictées par le Conseil national de Sécurité, exclut de facto la location de matériel et, par-là, la reprise de certaines activités touristiques en lien avec l’eau. »

La navigation de plaisance, c’est-à-dire à bord d’une embarcation utilisée à des fins de loisirs et non de sport, sera limitée. Le propriétaire du bateau de plaisance pourra accéder aux lieux d’amarrage et à l’infrastructure d’accueil du réseau navigable. Une courte navigation sur le bief d’amarrage sera permise, sans passage aux écluses. Le franchissement des écluses reste en effet réservé aux seuls bateaux marchands, selon les horaires de manœuvre habituels.

Le SPW Mobilité et Infrastructures a adressé une communication en ce sens à l’ensemble des gestionnaires de port de plaisance et de club nautique.

Publicité
Publicité

Le Soir

image beaconimage beaconimage beacon