Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le mari de Magali Blandin, mère de 14 enfants, a avoué l'avoir tuée à coups de batte de baseball: son avocat raconte comment "il a craqué"

logo de RTL info RTL info 22-03-21 RTL info
Le mari de Magali Blandin, mère de 14 enfants, a avoué l'avoir tuée à coups de batte de baseball: son avocat raconte comment "il a craqué" © Fournis par RTL info Le mari de Magali Blandin, mère de 14 enfants, a avoué l'avoir tuée à coups de batte de baseball: son avocat raconte comment "il a craqué"

Plus d'un mois après la disparition de Magali Blandin, mère de famille de quatre enfants, son corps a été retrouvé samedi matin près de Rennes sur l'indication de son mari, qui a avoué l'avoir tuée à coups de batte de baseball, sur fond de "complot criminel".

Un corps, "très certainement celui de Magali Blandin", éducatrice spécialisée de 42 ans disparue depuis le 11 février, a été retrouvé dans un bois de Boisgervilly, à deux kilomètres de Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) où vit son mari, a annoncé samedi le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, lors d'une conférence de presse.

Jérôme G., 45 ans, a avoué en garde à vue "être l'auteur du meurtre prémédité de son épouse avec laquelle il était en instance de divorce", a précisé M. Astruc, ajoutant que la mort a certainement été "extrêmement rapide". Ses parents, âgés de 72 et 75 ans, ont également été mis en examen, notamment pour complicité de meurtre par conjoint, et placés en détention.

Il ne pouvait plus vivre avec ce secret

Dans une interview donnée au Figaro, l'avocat du mari, Me Jean-Guillaume Le Mintier revient sur les aveux. "Il aura fallu 29 heures avant que Jérôme G. avoue son crime. Les premières auditions portaient sur sa vie, sa personnalité, son couple, le contexte de la séparation. Dès qu'on a abordé les éléments factuels l'incriminant, il a craqué. Il ne pouvait plus vivre avec ce secret", indique Me Le Mintier.

Après s'être entretenu avec son avocat, l'homme s'est effondré. Il a indiqué où se trouvait la dépouille de Magali Blandin. Les auditions ont repris le lendemain matin. "C'est à ce moment-là qu'il a évoqué les détails du crime, de façon très transparente. Il a qualifié son geste d'odieux, d'impardonnable, et a répété à plusieurs reprises qu'il ne méritait pas de vivre", a précisé Me Jean-Guillaume Le Mintier.

Il veut payer pour son geste

L'avocat décrit son client comme un homme "dépressif et abattu". Magali Blandin avait quitté son mari en septembre. Elle avait déposé plainte contre lui pour violences conjugales. "Il s'en est confié à des individus mal intentionnés qui lui ont mis dans la tête qu'il allait tout perdre. Alors a commencé à germer l'idée qu'il fallait tuer Magali. Il sait qu'il est seul responsable et est parfaitement lucide quant à son sort pénal et carcéral. Il veut payer pour son geste", indique Me Le Mintier au Figaro.

 

Publicité
Publicité

A lire sur RTL info

image beaconimage beaconimage beacon