Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le réchauffement climatique risque d'accélérer l'extinction des papillons

logo de Belga Belga 12-01-23
© Fournis par Belga

Le réchauffement climatique tel qu'il se dessine actuellement devrait conduire à la disparition des papillons, indique jeudi l'UCLouvain dans un communiqué.

Au travers d'une modélisation climatique, la professeure de l'UCLouvain Caroline Nieberding, appuyée par son équipe et Bertanne Visser (ULiège), constate que les températures plus élevées prédites en 2100 entraîneront l'éclosion de papillons non adaptés aux diverses saisons. Avec comme conséquence, un changement des préférences sexuelles adoptées: les femelles privilégieront des mâles qui leur procurent une fécondité moins importante.

Cette découverte apporte deux enseignements majeurs. D'une part, le réchauffement climatique risque de supprimer l'aptitude des lépidoptères à choisir le bon partenaire et ainsi à se reproduire de manière optimale, ce qui risque d'accélérer l'extinction de l'espèce.

D'autre part et par extension, les insectes sont capables d'apprentissages très complexes et ne sont donc pas des robots capables uniquement de comportements innés, instinctifs, comme imaginé jusqu'il y a peu. L'initiation des préférences sexuelles d'un insecte est effectivement adaptatif aux partenaires disponibles dans son environnement social ou aux conditions climatiques, par exemple.

Cette observation est publiée dans la revue scientifique Functional Ecology. Son autrice, Caroline Nieberding, étudie le comportement des papillons grâce, notamment, à un élevage continu de papillons au sein de l'insectarium "durable" de l'UCLouvain.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon