Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le ministre américain de la Justice veut garantir l'accès à l'avortement

logo de Belga Belga 24-06-22
© Fournis par Belga

Le ministre américain de la Justice Merrick B. Garland a qualifié la décision de la Cour suprême d'abroger le droit constitutionnel des femmes à l'avortement de "coup dévastateur pour le droit à la liberté de choix en matière de procréation". Merrick Garland a également promis d'utiliser l'autorité de son ministère pour protéger le droit à l'avortement, rapporte vendredi le New York Times.

Dans une déclaration, le ministre a expliqué que la décision sapait la coutume selon laquelle la Cour respectait la jurisprudence. Ce principe a contribué à faire respecter l'État de droit en assurant la cohérence du travail de la Cour et en préservant la confiance des citoyens dans son rôle d'arbitre neutre.

Merrick Garland a également appelé le Congrès à adopter une loi fédérale qui protège le droit à l'avortement et, dit-il, "garantit la capacité des femmes à participer pleinement et équitablement à la société". Son plaidoyer intervient alors que les républicains, stimulés par la décision de la Cour suprême, encouragent les parlements des États à interdire les avortements dans tous les États du pays.

"Le ministère de la Justice n'est pas du tout d'accord avec la décision de la Cour", a déclaré Merrick Garland dans un communiqué. "Cela aura un impact immédiat et irréversible sur la vie des gens à travers le pays. Et ce sera très disproportionné dans ses effets, le fardeau le plus lourd étant ressenti par les personnes de couleur et celles dont les ressources financières sont limitées."

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon