Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Prince Laurent veut récupérer l'argent de Kadhafi

Tagtik 03-08-18 Tagtik

Une ex-asbl du Prince Laurent s'est tournée vers le Luxembourg pour tenter de récupérer 48 millions d'euros .En 2014, un tribunal bruxellois avait en effet condamné l'Etat libyen à payer d'importants dédommagements à cette asbl, suite à la rupture unilatérale d'un contrat de reboisement en Libye. Un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions pour l'asbl du Prince.

© Belga

Au nom de Global Sustainable Development Trust (GSDT), asbl qu'il a créée en 2007, Laurent de Belgique avait passé un contrat de 70 millions d'euros avec le ministère libyen de la Politique agricole. On connaît la passion du frère du roi pour les causes environnementales. Le projet avait tout pour lui plaire: reboiser pendant quinze ans au moins, avec l'aide de plusieurs centaines d'ouvriers agricoles locaux, des milliers d'hectares désertiques sur la côte de l'Etat africain.

Le contrat ayant été rompu sans contreparties financières, l'Etat libyen avait alors été condamné à verser 50 millions d'euros à l'asbl, mais depuis la mort de Khadafi, le pays a plongé dans le chaos et cette somme n'a jamais été payée. Ce qui causera de lourdes pertes à l'asbl et provoquera sa dissolution en mai 2011. Un juge d'instruction s'intéresse désormais aux comptes luxembourgeois de Khadafi, gelés par les Nations Unies.

Mais il apparaît aujourd'hui certains fonds de l'ancien leader libyen estent, en théorie, disponibles. Les intérêts générés par les milliards d'euros gelés atterrissent en effet sur un compte luxembourgeois, ouvert au nom d'un fonds lybien auprès de la banque HSBC. Même si les ayants droits de ce compte ne sont pas clairement identifiés, ce compte gonflerait chaque année de 300 millions d'euros en intérêts.

C'est pour cette raison et pour récupérer une partie de cet argent que Laurent a entamé, avec l'aide de ses conseils, cette démarche vers notre voisin luxembourgeois.

(LpR avec Skwadra/Illustration picture: Belga)

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon