Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Prince Andrew : le mystère de son ex-maison toujours vide depuis son rachat il y a quinze ans…

logo de Gala Gala 05-07-22 Anne Pinsolle
Prince Andrew : le mystère de son ex-maison toujours vide depuis son rachat il y a quinze ans… © Richard Pohle/AP/SIPA Prince Andrew : le mystère de son ex-maison toujours vide depuis son rachat il y a quinze ans…

La demeure du prince Andrew à Sunninghill Park, d'une valeur de 15 millions de livres sterling, est toujours vide sept ans après son obscure vente à un oligarque kazakh.

À l’époque, la vente avait soulevé des questions puisque le milliardaire Timur Kulibayev l’avait achetée pour 3 millions de livres sterling de plus que le prix demandé. Les liens étroits entre le prince Andrew et le régime kazakh, le gouvernement de Nazarbayev (il a démissionné en 2019) était un État totalitaire, avaient été rappelés après cette vente. Le duc est ami avec le dictateur et a même chassé l'oie avec lui. Le fils cadet de la reine Elizabeth II a toujours maintenu que la vente était une « transaction commerciale simple ».

Des travaux qui n’avancent pas

Un voisin du domaine a déclaré au Sun : « Je ne sais pas qui est là. C'est toujours en phase de développement. Nous ne sommes là que depuis deux ans et demi et c'est resté comme ça tout le temps. » Si les photos aériennes montrent une structure solide en place, la maison semble être loin de la résidence époustouflante proposée dans les plans extravagants.

À l’époque où le manoir était encore au prince Andrew, il avait été baptisé "SouthYork" en raison de sa ressemblance avec la maison du baron du pétrole J.R. Ewing dans la série télévisée des années 80, Dallas. Malgré leur divorce en 1996, le prince Andrew et Fergie ont élevé leurs filles Beatrice et Eugenie dans la maison jusqu'à la mort de la reine mère en 2002. Andrew a alors déménagé dans la Royal Lodge voisine et la propriété de Sunninghill Park, désormais inhabitée, a été mise sur le marché pour la somme de 12 millions de livres sterling.

À lire aussi
« Rien à dire, rien à ajouter » : le prince Andrew ne compte pas aider la justice - Gala

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Publicité
Publicité

Plus d'info : Gala.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon