Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Billet: le baseball professionnel sauvé au Québec

logo de Le Soleil Le Soleil 2021-09-20 Ian Bussières - Le Soleil
43 819 personnes ont assisté aux 20 parties d’Équipe Québec au Québec. © Le Soleil, Pascal Ratthé 43 819 personnes ont assisté aux 20 parties d’Équipe Québec au Québec.

On ne se fera pas de cachette : le baseball québécois a failli connaître un autre deuil, 17 ans après le départ des Expos. Non pas en raison d’un désintéressement, mais plutôt en raison de la pandémie de COVID-19 et des mesures sanitaires qui n’en finissent plus de finir.

Il aura fallu que deux propriétaires d’équipes rivales puisent dans leurs poches et décident de travailler ensemble pour sauver non seulement leurs équipes, mais le baseball professionnel dans la Belle Province. Parce que la réussite de l’aventure un peu folle d’Équipe Québec, c’est un peu ça aussi.

Michel Laplante et le maire de Québec, Régis Labeaume, l’ont souvent répété : les Capitales de Québec n’auraient probablement pas survécu à une seconde saison annulée et le constat est sensiblement le même du côté des Aigles de Trois-Rivières.

Et les 43 819 personnes qui ont assisté aux 20 parties d’Équipe Québec au Québec cloueront certainement le bec à ceux qui pourraient prétendre qu’il n’y a pas de marché pour le baseball professionnel ici. 

Pensez-y : non seulement il s’agit de la quatrième moyenne de spectateurs par match de la Ligue Frontier, mais les Jackals du New Jersey ont attiré au total un peu moins de spectateurs... en 42 parties locales!

Michel Laplante avait également raison de s’accrocher à la Ligue Frontier, où les Capitales et les Aigles feront officiellement leurs débuts en 2022. Bien géré et stable, ce circuit indépendant est maintenant partenaire des ligues majeures.

Même si les dirigeants de la ligue ont encore de la difficulté à définir ce que cette nouvelle alliance signifie, on sait déjà que la réduction du nombre d’équipes-écoles affiliées aux équipes des ligues majeures laissera un vide que les circuits indépendants pourront combler. 

Les milliers de spectateurs qui ont assisté aux matchs à Québec et à Trois-Rivières cette année ont pu découvrir le produit et on a vite constaté qu’ils l’avaient apprécié. 

La variété des adversaires dans une ligue à seize équipes l’an prochain, avec le retour de Québec et Trois-Rivières et l’ajout des Titans d’Ottawa, changera aussi un peu de la monotonie de Sussex-Rockland-New Jersey-Ottawa-Trois-Rivières-Québec de la défunte Ligue Can-Am. Je l’avoue, j’ai déjà hâte à 2022...

Publicité

Plus du journal Le Soleil

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon