Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Dépistage dans les aéroports: la liste des 16 pays concernés par les tests obligatoires à l'arrivée

logo de BFMTV BFMTV 2020-07-24

Les tests de dépistage au Covid-19 vont être généralisés dans les aéroports français pour les voyageurs arrivant de 16 pays où le virus circule fortement, parmi lesquels les États-Unis, le Brésil, l'Algérie, l'Inde ou encore Israël.

La liste des 16 pays communiquée par Matignon ce vendredi. © BFMTV La liste des 16 pays communiquée par Matignon ce vendredi.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé, ce vendredi, la généralisation des tests de dépistage pour les voyageurs arrivant en France de 16 pays où le coronavirus circule fortement, dont les États-Unis, l'Algérie et le Maroc.

Matignon a précisé, vendredi après-midi, la liste des 16 pays évoqués par le chef du gouvernement. Tous les voyageurs en provenance de ces pays devront donc "disposer d'un test attestant qu'ils ne sont pas porteurs du virus" à leur arrivée à l'aéroport parisien Roissy Charles-de-Gaulle. Le cas échéant, ils devront se faire tester directement à l'aéroport, et en fonction du résultat, ils pourront circuler librement ou être placés en quatorzaine sur décision du préfet.

Voici la liste des 16 pays concernés par ces restrictions:

> États-Unis

> Émirats arabes unis

> Bahreïn

> Panama

> Afrique du Sud

> Koweït

> Qatar

> Israël

> Brésil

> Pérou

> Serbie

> Algérie

> Turquie

> Madagascar

> Inde

> Oman

La frontière française est donc fermée avec ces pays, sauf en cas d'exemption, c'est-à-dire s'il s'agit de passagers français ou de voyeurs étrangers mais ayant une résidence stable sur le sol français.

"Il ne s'agit donc pas de flux massifs", a-t-il insisté, précisant pour ce qui concerne la généralisation des tests que le dispositif "va monter en puissance pour être totalement opérationnel dans les prochains jours", au plus tard le 1er août.

"Nous savons que dans un certain nombre de ces pays, il n'existe pas de stratégie de dépistage et que l'accès aux tests est difficile, en conséquence de quoi nous avons décidé de généraliser les tests à l'arrivée", a précisé Jean Castex.

Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon