Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La Biélorussie va de nouveau autoriser l'inspection de son armement par l'OSCE

logo de Reuters Reuters 2022-06-20

BELARUS-DEFENCE-ARMES-TRAIT-S:La Biélorussie va de nouveau autoriser l'inspection de son armement par l'OSCE

LA BIÉLORUSSIE VA DE NOUVEAU AUTORISER L'INSPECTION DE SON ARMEMENT PAR L'OSCE © Reuters/LEONHARD FOEGER LA BIÉLORUSSIE VA DE NOUVEAU AUTORISER L'INSPECTION DE SON ARMEMENT PAR L'OSCE

LONDRES (Reuters) - Le ministère de la Défense de la Biélorussie a déclaré lundi que le pays allait de nouveau autoriser l'inspection de ses stocks d'armes dans le cadre des traités internationaux de maîtrise des armements, après une interruption de deux ans provoquée par la pandémie de coronavirus.

Le ministère de la Défense a indiqué dans un communiqué qu'il avait notifié les États participants de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) de son intention de reprendre les vérifications en autorisant des visites dans le pays, mais uniquement sur une base de réciprocité, si Minsk est autorisé à inspecter les stocks des autres nations.

La Biélorussie, proche alliée de la Russie, a cessé d'autoriser les inspections d'armes en 2020 en raison de la pandémie.


Vidéo: À Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine critique des sanctions "irréfléchies" contre la Russie (France 24)

À Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine critique des sanctions "irréfléchies" contre la Russie
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Dans un contexte de tensions accrues entre l'Europe et Minsk, notamment en raison du rôle de la Biélorussie dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les membres de l'OSCE ont appelé la Biélorussie à relancer l'inspection de ses stocks d'armes.

La Biélorussie a affirmé la semaine dernière qu'un certain nombre d'autres pays, dont la Pologne voisine, alliée de l'Otan, n'avaient toujours pas repris les inspections.

L'ambassade de Biélorussie à Vienne - qui représente Minsk à l'OSCE - a accusé la Pologne, la Lituanie et l'Ukraine de politiser la question et de refuser de discuter des enjeux de contrôle des armes, a rapporté l'agence de presse Belta.

(Reportage Reuters; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)

Publicité

Plus d'infos : Reuters

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon