Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Davantage d’enfants atteints d’un rare syndrome inflammatoire

De plus en plus d’enfants développent un syndrome inflammatoire multisystémique, semblable à la maladie de Kawasaki, depuis la deuxième vague de COVID-19 au Québec. Au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine, les hospitalisations sont en hausse depuis deux semaines. Les cas augmentent aussi à l’Hôpital de Montréal pour enfants et au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Québec. Le syndrome inflammatoire multisystémique de l’enfant est une maladie rare, qui peut se manifester par divers symptômes, comme une fièvre prolongée, des éruptions cutanées, des yeux rouges, une enflure des mains et des pieds, des problèmes gastro-intestinaux ainsi qu’une atteinte cardiaque. On ignore encore le lien exact entre cette maladie et la COVID-19. « On sait toutefois qu’il y a un lien temporel avec la COVID-19, indique la Dre Marie-Paule Morin, rhumatologue pédiatre au CHU Sainte-Justine. Trois ou quatre semaines après un pic d’infections dans une population, on note une augmentation des cas de ce syndrome chez les enfants. » Il pourrait donc s’agir d’un syndrome inflammatoire post-infectieux à la COVID-19, une réaction immunitaire à retardement.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon