Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Elon Musk promet des implants connectés dans le cerveau humain d’ici six mois

D’ici six mois, il devrait être possible de se faire implanter un appareil connecté dans le cerveau pour communiquer avec les ordinateurs par la pensée. C’est du moins ce qu’a prédit mercredi Elon Musk, dont la jeune pousse Neuralink travaille sur le projet. Les prototypes, de la taille d’une pièce de monnaie, n’ont pour l’instant été implantés que dans le crâne d’animaux. Le milliardaire est un habitué des prédictions hasardeuses, notamment pour Tesla. En juillet 2019, il avait estimé que Neuralink pourrait réaliser ses premiers tests sur des individus en 2020. « Nous voulons évidemment être très prudents et être sûrs que ça marchera bien, mais nous avons remis tous nos documents à la FDA (l’agence responsable de la santé publique aux États-Unis) et nous pensons que d’ici six mois nous serons capables d’avoir notre premier implant dans un humain » - Elon Musk, lors d’une présentation des progrès de Neuralink Elon Musk et les ingénieurs de Neuralink ont aussi fait le point sur les avancées de l’entreprise dans la mise au point du robot-chirurgien d’implantation. Ils ont aussi abordé le développement d’autres implants, logés dans la moelle épinière ou les yeux, qui rendraient la mobilité ou la vision. Au-delà du potentiel pour traiter les maladies neurologiques, l’objectif d’Elon Musk est de s’assurer que les humains ne soient pas dépassés intellectuellement par l’intelligence artificielle. Ces derniers mois, il a exhorté ses employés à travailler plus vite. « Nous serons tous morts avant que quoi que ce soit d’utile ne se produise », leur aurait-il dit.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon