Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Femme poignardée: un féminicide dans un contexte de violence conjugale, selon le SPVM

logo de Le Devoir Le Devoir 2021-10-21 Stéphanie Marin
La victime, Romane Bonnier, est l'ancienne colocataire de François Pelletier, a précisé une porte-parole du Service de police de la ville de Montréal. © Valérian Mazataud Le Devoir La victime, Romane Bonnier, est l'ancienne colocataire de François Pelletier, a précisé une porte-parole du Service de police de la ville de Montréal.

Un homme a été formellement accusé mercredi du meurtre au premier degré de Romane Bonnier, 24 ans. Cet homicide, commis dans un contexte de violence conjugale, a été perpétré mardi dans l’arrondissement montréalais du Plateau-Mont-Royal.

François Pelletier, 36 ans, a comparu en après-midi au palais de justice de Montréal. L’homme, qui n’est pas connu des services policiers, a été accusé d’avoir poignardé la jeune femme. L’accusation de meurtre au premier degré est la plus grave inscrite au Code criminel.

La victime est l’ancienne colocataire du suspect, a précisé mercredi la porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Véronique Dubuc.


Galerie: Ces chefs religieux qui ont été reconnus coupables de crimes (Espresso)

Le SPVM avait rapporté mardi qu’une altercation entre les deux personnes aurait dégénéré près de l’intersection des rues Milton et Aylmer, non loin de l’Université McGill. L’homme s’en serait alors pris à la jeune femme, lui infligeant des blessures. Il a été arrêté sur les lieux de l’agression ; elle est décédée peu après.

Il s’agirait du 26e homicide commis sur le territoire de la métropole depuis le début de 2021, ainsi que du 17e féminicide de l’année au Québec.

François Pelletier devra revenir devant le tribunal le 25 novembre prochain. Il demeure détenu dans l’intervalle.

Publicité

Plus de Le Devoir

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon