Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

GNL Québec risque de provoquer un «choc tarifaire» pour les clients d’Hydro-Québec

L’alimentation électrique de l’usine gazière de GNL Québec provoquera un « choc tarifaire » pour les clients d’Hydro-Québec, prévient l’Union des consommateurs dans une lettre d’opposition au projet obtenue par Le Devoir. L’organisme évalue le manque à gagner à plusieurs centaines de millions de dollars, si la société d’État doit alimenter ce complexe industriel qui consommerait autant que 250 000 clients résidentiels. Selon les plans des promoteurs du projet Énergie Saguenay, il est prévu que l’usine de liquéfaction de gaz naturel soit en fonction dès 2027. L’Union des consommateurs estime qu’elle consommerait alors près de cinq térawattheures (TWh) d’électricité provenant du réseau d’Hydro-Québec. Ce recours à une « énergie propre » pour liquéfier le gaz naturel exploité par fracturation en Alberta fait d’ailleurs partie des arguments des partisans du projet.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus sur Le Devoir

Plus sur Le Devoir

image beaconimage beaconimage beacon