Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La gouverneure générale Julie Payette démissionne

La gouverneure générale Julie Payette démissionne, alors que les résultats d’une enquête sur des allégations d’un milieu de travail toxique à Rideau Hall doivent être dévoilés. Mme Payette explique dans un communiqué que « pour le bien de notre pays, pour l’intégrité de ma fonction vice-royale et de nos institutions démocratiques, je suis arrivée à la conclusion qu’un nouveau gouverneur général devrait être nommé ». « Les Canadiens méritent la stabilité en ces temps incertains », soutient Mme Payette. Le Bureau du Conseil privé a révélé l’année dernière que la firme Quintet avait été embauchée pour mener une enquête par une tierce partie sur des allégations de harcèlement en milieu de travail au bureau de la gouverneure générale. Dans des reportages, la CBC alléguait que Mme Payette avait rabaissé et humilié publiquement des employés, poussant certains jusqu’aux larmes ou à la démission. Ces informations ont incité le Bureau du Conseil privé à lancer un examen du milieu de travail, ce que Mme Payette elle-même avait accueilli à l’époque en disant qu’elle était « profondément préoccupée » par les allégations. « Toute personne a droit à un environnement de travail sain et sécuritaire, à tout moment et en toutes circonstances, écrit-elle jeudi. Il semble que cela n’ait pas toujours été le cas au Bureau du secrétaire du gouverneur général. Des tensions sont apparues à Rideau Hall au cours des derniers mois et j’en suis désolée. »

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon