Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le festival Osheaga s’excuse pour une croix gammée sur le t-shirt d’un rappeur invité

Le festival Osheaga s’excuse pour une croix gammée sur le t-shirt d’un rappeur invité Les responsables du festival Osheaga ont été forcés lundi de s’excuser après qu’un artiste invité s’est présenté à son concert de samedi vêtu d’un t-shirt arborant une croix gammée. L’organisation a pris soin de rappeler que le rappeur britannique Slowthai cherchait par cet habillement à dénoncer le fascisme, mais elle regrette tout de même que certains aient pu se sentir offusqués. «Nous présentons nos plus sincères excuses à tous ceux qui ont pu mal interpréter ce message et qui s’en sont senti[s] blessés», pouvait-on lire sur le compte Twitter de l’événement. Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a par la suite dit souhaiter qu’Evenko, le promoteur d’Osheaga, aille encore plus loin en expliquant comment cela a pu se produire et en promettant que ce genre d’événement ne se répétera pas. «Soyons clairs: l’imagerie nazie n’est pas une mode, et il n’est jamais approprié de la diffuser. La [croix gammée] demeure l’ultime emblème de l’antisémitisme, et un symbole de la haine des Juifs et des Juives partout à travers le monde.» —Eta Yudin, la vice-présidente du CIJA, dans une lettre adressée à Evenko. Le CIJA est aussi entré en contact avec Slowthai pour que ce dernier s’explique. Quelques heures plus tard, l’artiste a à son tour présenté des excuses, prenant soin tout de même de préciser que le mot «destroy» («détruire») précédait la croix gammée sur son t-shirt. «Je m’excuse à quiconque a été choqué par le t-shirt antifascisme et antirégime que je portais et par le symbole qui y était représenté», a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon