Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Metro Vancouver : la mauvaise qualité de l’air perdure

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2018-07-30 CBC/Radio-Canada
© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation

Dans un communiqué publié dimanche, l’autorité régionale indique que la région connaît une forte concentration d’ozone troposphérique, un gaz incolore et irritant qui se forme juste au-dessus de la terre, et qui devrait persister quelques jours encore.

Selon un météorologue d’Environnement Canada, Trevor Smith, le polluant apparaît notamment quand les émissions des voitures sont exposées à la chaleur et au soleil. Il soutient que les personnes aux prises avec des conditions pulmonaires ou cardiovasculaires risquent d’avoir des problèmes dans ces conditions.

Metro Vancouver avance également que la fumée du feu dans une tourbière de Richmond ainsi que celle de feux de forêt qui brûlent en Alaska et en Asie recouvrent la région d’un voile, mais qu’ils ne sont pas responsables de la mauvaise qualité de l’air.

Le district recommande néanmoins d’éviter les activités physiques vigoureuses en milieu d’après-midi jusqu’en début de soirée, car il s’agit du moment où la concentration en ozone troposphérique est la plus élevée.

L’alerte de mauvaise qualité de l’air continuera tant que le temps chaud se poursuivra.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon