Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

NPD: du logement social avant un stade de baseball à Montréal

logo de La Presse CanadienneLa Presse Canadienne 2021-09-01
© Fournis par La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Du logement abordable avant un stade de baseball au bassin Peel à Montréal: le Nouveau Parti démocratique (NPD) veut utiliser les terrains fédéraux disponibles au pays pour y construire de nouvelles habitations abordables. C'est là l'une des solutions proposées par le parti pour combattre la crise du logement.

Mercredi matin, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh se trouvait au bassin Peel, sur des terres de la Couronne fédérale situées dans le Vieux-Port de Montréal. Ce site est d'ailleurs convoité par des gens d'affaires pour y construire un stade pour le retour du baseball majeur à Montréal.

S'il est élu premier ministre, il propose de commencer son plan à cet endroit et d'offrir aux Montréalais des habitations «qu'ils peuvent se payer».

Régler la crise du logement qui sévit est l'un des principaux chevaux de bataille du NPD, notamment dans le cadre de cette campagne électorale. «La crise du logement frappe fort à travers le pays comme à Montréal», a affirmé le chef Singh mercredi.

Le parti qualifie la situation de «crise du logement de Justin Trudeau», et lui reproche de n'avoir rien fait avec les terrains fédéraux situés au bassin Peel, pour «les laisser disponibles pour les investisseurs ultra-riches». 

M. Singh se targue plutôt de vouloir aider «ceux qui ont besoin d'aide».

Il appuie l'idée d'un stade pour le baseball à Montréal, soulignant qu'il sait que cette «bonne idée» est réellement «populaire».

«Mais si on parle de comment on utilise les terrains fédéraux, on doit les utiliser pour des logements sociaux et abordables. (...) Je n'aide pas les groupes privés à créer un stade au lieu d'aider les gens qui ont besoin de logements sociaux.

«Pour moi le choix est clair et simple.»

Il juge que les promoteurs d'un potentiel stade de baseball majeur peuvent trouver d'autres sites. 


Vidéo: Les partis fédéraux doivent donner priorité aux transferts en santé, selon François Legault (Le Devoir)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Face au Vieux-Port, il a rapporté mercredi matin que les résidants et des organismes de logement ont déjà demandé dans le passé à ce que les terrains disponibles du bassin servent à la construction de logement social.

Le plan du NPD pour le logement a notamment pour but de construire 500 000 nouvelles unités de logements sociaux et abordables au pays. Il propose aussi de collaborer avec la Fédération canadienne des municipalités pour faciliter l'achat de logements locatifs abordables afin d'éviter la perte d'unités et faire obstacle aux spéculateurs.

Qui a aidé le Québec?

Le chef néo-démocrate et le chef du Bloc québécois (BQ) Yves-François Blanchet ont croisé le fer à nouveau mercredi.

Interrogé à savoir comment il pouvait reconquérir les Québécois alors qu'il est autantcritiqué par le chef bloquiste dont la défense des intérêts du Québec est le mantra,Jagmeet Singh a rétorqué qu'il ne se sent pas menacé par aucun des partis d'opposition dans cette campagne électorale.

Les Québécois savent à quoi s'en tenir, dit-il. Dès le début de la pandémie de COVID-19, le NPD s'est battu pour les Québécois, comme pour les autres Canadiens.

«Sans nous, les gens du Québec seraient dans une situation bien pire. Avec nous, ils ont pu avoir de l'aide.»

Selon lui, sa formation politique a accompli plusieurs victoires qui ont bénéficié aux Québécois: la prolongation de la prestation canadienne d'urgence (PCU), l'augmentation de la subvention salariale d'urgence, l'aide aux étudiants, a-t-il énuméré.

Les autres partis d'opposition, eux, étaient «absents» lors de cette période extrêmement difficile. Aucun d'entre eux ne peut prétendre en avoir fait autant pour le Québec. Aucun n'a même pu citer une seule victoire, a-t-il lancé.

Selon le chef bloquiste, un gouvernement néo-démocrate sous Jagmeet Singh serait «pire» qu'un gouvernement libéral et étoufferait le Québec sous sa poigne centralisatrice.

«Ce serait l'hyper centralisation, totalement idéologique, irresponsable au niveau financier. Il (M. Singh) viendrait nous dire ''vous savez au Québec, non seulement vous êtes racistes, mais vous n’êtes pas bons et moi je vais vous dire comment ça marche''. Ça commence à être un peu tannant.»

Le chef du Bloc critique des commentaires faits par le chef Singh au sujet du rôle d'Ottawa et de sa propension à faire fi des champs de compétence du Québec, notamment en santé. La semaine dernière, alors qu'il réagissait à une promesse électorale du chef libéral sur l'embauche de médecins de famille, le chef néo-démocrate avait souligné que «quand on parle avec les gens, ils ne s’occupent pas (…) des compétences. Ils veulent voir des résultats».

«Suggérer qu'Ottawa devrait intervenir parce qu'il y a de la misère, un, c'est prétendre qu'Ottawa va faire mieux que Québec et ça, en soit et en partant, c'est farfelu. Ottawa n'a pas l'expérience, n'a pas la connaissance de la gestion d'un système de santé, par exemple. Et Ottawa, en général, ou dans les grandes innovations qu'ils veulent amener, que ce soit l'assurance-médicament ou les garderies, ils s'inspirent du Québec», a-t-il donné en exemple.

Surtout que ce qui manque pour régler bien des problèmes en sol québécois, ce sont les ressources qu'Ottawa retient avec des conditions, a ajouté le chef bloquiste.  

Stéphanie Marin, La Presse Canadienne

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon