Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Trois autres femmes atikamekw dénoncent de mauvais traitements à l’hôpital de Joliette

Joyce Echaquan n’est ni la première ni la dernière à avoir été victime de racisme à l’hôpital de Joliette. Le Devoir a parlé à trois femmes autochtones de Manawan qui affirment avoir subi de mauvais traitements en raison de leur origine, et ce, avant et après la mort de Mme Echaquan. Les cas les plus récents à avoir été rapportés au Devoir se seraient produits en octobre et au début du mois de mars. L’autre remonte à plus de sept ans. Ces trois cas s’ajoutent à celui de Jocelyne Ottawa, qui a dénoncé le comportement de deux infirmières du CLSC de Joliette qui l’ont reçue le 12 mars. Assise sur son divan, sous une sculpture d’aigle en bois, Pauline Dubé est nerveuse. Ses mains tremblent en se remémorant de pénibles souvenirs. Elle prend une plume d’aigle, symbole de vérité, et la caresse doucement de bas en haut. Ce geste l’apaise.
image beaconimage beaconimage beacon