Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les promoteurs du projet immobilier SkyCity, à Winnipeg, accusés de fraude

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2022-06-22 CBC/Radio-Canada

Les promoteurs du projet immobilier Skycity à Winnipeg, qui n'a jamais vu le jour, sont accusés de fraude.

Après une enquête de six ans, la Gendarmerie royale du Canada a porté des accusations contre deux Ontariens à l'origine de l'échec du projet de construction du SkyCity, qui devait être le plus haut immeuble de Winnipeg.

Jawad Rathore, de Markham, et Vince Petrozza, de Richmond Hill, sont accusés de fraude et de commissions secrètes en vertu du Code criminel du Canada, indique la GRC dans un communiqué publié mardi.

L’entreprise de Richmond Hill en Ontario, Fortress Real Developments, voulait construire une tour de 200 millions de dollars de 388 unités d'habitation, au nord-est de l’intersection de l’avenue Graham et de la rue Smith.

L’édifice proposé de 45 étages avait été annoncé comme le plus haut bâtiment entre Calgary et Toronto.

L'enquête, baptisée Project Dynasty, a débuté en 2016 après une plainte concernant Fortress Real Developments, l'entreprise des deux hommes, basée à Richmond Hill.

En plus du projet SkyCity à Winnipeg, l'entreprise avait des dizaines de projets en Ontario, en Alberta et en Saskatchewan.

Des allégations ont été reçues selon lesquelles l'entreprise obtenait frauduleusement des investissements dans un système d'investissement hypothécaire syndiqué», écrit la GRC, dans le communiqué.

Les prêts hypothécaires syndiqués sont des investissements dans lesquels un promoteur trouve plus d'un prêteur privé pour investir de l'argent dans une propriété, plutôt que de passer par une banque.

La GRC allègue que M. Petrozza et M. Rathore ont commis une fraude en orchestrant un stratagème en continu par lequel ils n'ont pas divulgué les divers risques aux courtiers et aux investisseurs».

Mardi, Vince Petrozza a fait valoir dans un gazouillis qu'il avait l'intention de se défendre vigoureusement contre les accusations».

M. Petrozza a collaboré avec la GRC tout au long de son enquête, et il est surpris et déçu que la police ait décidé de porter des accusations», indique la déclaration de l'avocat incluse dans la publication de M. Petrozza.

Un dessin conceptuel de SkyCity, que Fortress Real Developments voulait construire sur la rue Smith à Winnipeg. © Fortress Real Developments Un dessin conceptuel de SkyCity, que Fortress Real Developments voulait construire sur la rue Smith à Winnipeg.

Nous sommes convaincus que lorsque les preuves seront révélées, elles montreront qu'il n'y a pas eu de fraude ni de secret. M. Petrozza est innocent et nous attendons son procès avec impatience.»

Lorsque le principal créancier a repris le stationnement où SkyCity était censé être construit, les 649 personnes qui avaient investi dans des prêts hypothécaires syndiqués pour le projet ont été informées qu'il ne restait plus d'argent de la transaction pour les rembourser, selon le dernier rapport de FAAN Mortgage Administrators.

Certaines personnes ont investi des centaines de milliers de dollars dans le projet.

FAAN a été nommé par la Cour supérieure de justice de l'Ontario en 2018 pour agir en tant que fiduciaire de la société de courtage qui a assuré le financement de SkyCity et d'autres projets de Fortress Real Developments par le biais d'investissements hypothécaires syndiqués.

Jawad Rathore n'a pas répondu à la demande de commentaire de CBC.

M. Rathore et Vince Petrozza doivent comparaître devant le tribunal de Toronto le 3 août.

Avec les informations de Joanne Levasseur

Publicité

Plus de Radio Canada

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon