Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Un symbole autochtone serait la bienvenue pour remplacer la statue de la reine Victoria

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2022-06-23 CBC/Radio-Canada
Remplacer la statue de la reine Victoria par un symbole de la culture autochtone serait un choix judicieux, selon deux analystes. (archives) © Justin Fraser/Radio-Canada Remplacer la statue de la reine Victoria par un symbole de la culture autochtone serait un choix judicieux, selon deux analystes. (archives)

La statue de la reine Victoria assise sur son trône devant le Palais législatif du Manitoba ne sera pas réparée. Le politologue Christopher Adams et l’historien Philippe Mailhot ne sont pas surpris par ce choix du gouvernement provincial annoncé mercredi.

Un an s’est écoulé depuis que la statue a été vandalisée par des manifestants, le jour de la fête du Canada. Pour le professeur de sciences politiques à l’Université du Manitoba, Christopher Adam, l'effervescence est un peu passée.

Ainsi, il pense que c'est un bon calcul de la part du gouvernement de laisser les choses se calmer et de mettre cette histoire dans le passé», d'autant plus que rénover la statue pourrait coûter 500 000 $.

L'historien et ancien directeur du Musée de Saint-Boniface, Philippe Mailhot, partage cette opinion. Ça ne me surprend pas qu'il [le gouvernement] ne remplace pas cette statue», dit-il.

Les deux analystes s’accordent à dire que remplacer la statue endommagée de la reine Victoria par un symbole de la culture autochtone serait un choix judicieux de la part du gouvernement provincial.

D’ailleurs, le ministre de la Justice, Kelvin Goertzen, affirme avoir des discussions avec des groupes autochtones sur ce sujet.

Il serait étonnant que le gouvernement opte pour un portrait d’une figure autochtone importante», pense Christopher Adams qui, comme Philippe Mailhot, parle plutôt d’une oeuvre symbolisant la culture autochtone.

Il s’agira peut-être de quelque chose qui symbolise les sept enseignements sacrés autochtones ou encore la démocratie autochtone», suggère l’historien. Il rappelle que les statues et les symboles situés sur le site du Palais législatif sont placés à cet endroit pour inspirer les députés.

Il croit également que la statue de Victoria devrait tout de même être conservée pour la postérité.

La statue de la reine Élisabeth II

La statue de la reine Élisabeth II, elle aussi endommagé l'an dernier, sera quant à elle réparée et remise en place près de la résidence de la lieutenante-gouverneure, sur le terrain du Palais législatif.

Selon les experts, la différence de traitement entre les statues s’explique pour deux raisons.

En premier lieu, la statue de la reine Élisabeth II a été bien moins abîmée. Par conséquent, la réparer coûtera moins cher,

De plus, Christopher Adams suggère que la reine Élisabeth est un personnage public que de nombreuses personnes continuent de respecter».

Avec les informations d’Émile Lapointe

Publicité

Plus de Radio Canada

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon