Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

CHSLD: la CAQ attaquée pour des rapports cachés

logo de Journal Métro Journal Métro 2021-11-23 Naomie Gelper
© Fournis par Journal Métro

Le Parti libéral du Québec revient à la charge concernant la disparition des rapports de visites de vigies dans les CHSLD et RPA au courant de la première vague de COVID-19 et dénonce une «véritable opération de camouflage».

La cheffe de l’opposition officielle, Mme Dominique Anglade, la porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés et les proches aidants, Mme Monique Sauvé, et le porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, Marc Tanguay, réagissaient ce matin aux révélations de Radio-Canada.

Selon deux sources de Radio-Canada, qui affirment avoir été des évaluateurs pour le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), les rapports étaient préservés, informatisés, et même transmis aux inspecteurs avant une nouvelle visite. 

Or, la semaine dernière, la sous-ministre adjointe chargée des aînés au ministère, Natalie Rosebush, a affirmé lors de l’enquête du coroner sur les CHSLD qu’aucun rapport n’avait été produit concernant les visites de vigie puisque «les observations étaient faites verbalement».

Des informations importantes dans les formulaires

Dans le formulaire, dont le gabarit a été rendu public par Radio-Canada, des informations importantes concernant les ressources humaines et matérielles manquantes ou l’incapacité à fournir des services essentiels aux résidents étaient inscrites. 

Mais le MSSS indique n’avoir aucune trace de ces données, qui auraient été écrasées dans le système informatique chaque fois qu’une nouvelle visite était effectuée dans la résidence, déclare-t-on.

Vendredi dernier, Lyann Saint-Hilaire, porte-parole de la ministre des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais, avait assuré que «aucun rapport n’a été détruit». Les inspecteurs faisaient des constats acheminés directement à la Santé Publique, et qu’à ce moment de la pandémie, la rédaction des rapports d’inspection ne faisait pas partie des priorités, a-t-elle ajouté.

Francois Legault appelé à témoigner?

Dominique Anglade demande au premier ministre François Legault de venir témoigner devant la coroner Me Géhane Kamel car «les contradictions relèvent directement» de son cabinet, selon la cheffe libérale.

«Ultimement c’est le premier ministre qui est responsable de ce qui se passe. C’est lui qui a pris les décisions et je m’attends à ce qu’il donne des réponses claires», a-t-elle ajouté.

D’autres voix de l’opposition se sont élevées ce matin pour demander des explications au premier ministre et à son gouvernement.

Étant en congé maladie pour épuisement professionnel, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, n’a pas témoigné devant la coroner lors de l’enquête publique.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

S'abonner à l'infolettre
Publicité

Plus de Journal Métro

Journal Métro
Journal Métro
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon