Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les policiers ontariens miseront sur la sensibilisation plutôt que sur la coercition

logo de La Presse Canadienne La Presse Canadienne 2021-04-19
© Fournis par La Presse Canadienne

TORONTO — Les corps policiers en Ontario ont promis lundi de se concentrer sur la sensibilisation des citoyens dans leur application des nouvelles mesures sanitaires décrétées par le gouvernement de Doug Ford, qui avait élargi leurs pouvoirs.

La solliciteuse générale Sylvia Jones a soulevé un tollé en Ontario, vendredi, lorsqu'elle a annoncé que les policiers auraient le pouvoir d'interpeller un citoyen sur la rue et de lui demander pourquoi il ne se trouvait pas chez lui pendant l'ordonnance de rester à la maison, qui a été prolongée dans la province. 

Plusieurs corps policiers et chefs de police ont rapidement indiqué qu'ils ne procéderaient pas à des interpellations aléatoires sur la rue. Cette rebuffade a poussé le gouvernement Ford à reculer le lendemain: les policiers doivent maintenant avoir des motifs raisonnables de soupçonner une violation de l'ordonnance avant de pouvoir interpeller un citoyen sur la rue. 

L'Association des chefs de police de l'Ontario a indiqué lundi que les citoyens ne devraient pas avoir peur de sortir de chez eux. «Les contrôles aléatoires, selon nous, sont inefficaces, inapplicables et contraires à l'éthique», a expliqué en entrevue le porte-parole de l'association, Joe Couto. 

«Nous ne sommes pas intéressés par ce type d'application» de la loi: les policiers concentreront plutôt leurs efforts sur des rassemblements de plus de cinq personnes, a-t-il indiqué. «Pour nous, c'est un problème de santé publique, pas un problème criminel — il est très important de le distinguer.»


Vidéo: Des produits isolants hors normes autorisés par Ottawa (Le Devoir)

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Selon M. Couto, l'association n'était pas au courant de ces nouveaux pouvoirs policiers octroyés par le gouvernement avant l'annonce des nouvelles règles sanitaires par le premier ministre vendredi dernier. 

En vertu des nouvelles règles, les rassemblements en plein air sont aussi limités aux membres du même ménage — mais une personne vivant seule peut se joindre à un autre ménage. Par ailleurs, le gouvernement a ordonné vendredi la fermeture de toutes les installations de loisirs en plein air, telles que les terrains de sport et les terrains de golf.

Le gouvernement avait d'abord annoncé vendredi que les aires de jeux pour les enfants seraient également fermées, mais il a reculé le lendemain, après la vive réaction des parents et des experts en santé publique.

Les policiers ont également commencé lundi à appliquer des restrictions qui limitent les déplacements interprovinciaux, en installant des points de contrôle aux frontières. Ces barrages routiers ont causé de longues files de véhicules à Gatineau, au Québec, en face d'Ottawa.

Selon Bill Dickson, porte-parole de la Police provinciale de l'Ontario, une dizaine de points de contrôle ont été installés sur les routes le long de la frontière avec le Québec et le Manitoba. Par ailleurs, les corps policiers municipaux, comme celui d'Ottawa, appliqueront les règles sur leur territoire.

Liam Casey, La Presse Canadienne

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon