Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Québec ouvre la vaccination à la population générale

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2021-04-29 CBC/Radio-Canada
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, était accompagné par le Dr Horacio Arruda pour annoncer un calendrier de vaccination pour les 18-59 ans. © Sylvain Roy-Roussel/Radio-Canada Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, était accompagné par le Dr Horacio Arruda pour annoncer un calendrier de vaccination pour les 18-59 ans.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce une nouvelle étape dans la vaccination contre la COVID-19 : les Québécois âgés de 18 à 59 ans seront désormais admissibles selon un calendrier établi.

«Aujourd'hui, c'est un grand jour», a fièrement annoncé le ministre de la Santé du Québec qui rencontrait les médias en compagnie du directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda et du directeur de la campagne de vaccination québécoise, Daniel Paré.

Dès demain, vendredi 29 avril, les personnes âgées de 50 à 59 ans partout au Québec pourront donc commencer à prendre rendez-vous sur Clic Santé pour recevoir une première dose de vaccin contre la COVID-19. L'âge minimal pour la prise de rendez-vous descendra ensuite de 5 ans tous les deux jours, a précisé le ministre Dubé.

De telle sorte que d'ici deux semaines, «toute la population adulte pourra prendre rendez-vous pour recevoir un vaccin contre la COVID-19», a-t-il assuré.

Opération vaccination : les dates d'ouverture de la prise de rendez-vous pour la population générale du Québec. © Gouvernement du Québec Opération vaccination : les dates d'ouverture de la prise de rendez-vous pour la population générale du Québec.

Fait à noter, la distribution des vaccins ne se fera désormais plus en fonction de l'année de naissance des gens, mais bien de l'âge qu'il ont au moment de recevoir leur vaccin.

Pour les Québécois âgés de 16 à 18 ans, bien que Pfizer-BioNTech recommande l'utilisation de son vaccin à partir de 16 ans, le Comité d'immunisation du Québec (CIQ) n'ayant pas encore donné son feu vert pour ce groupe d'âge, les autorités de la santé publique doivent attendre son approbation.

En ce qui a trait à la vaccination éventuelle des adolescents, le Dr Horacio Arruda a déclaré que des discussions ont déjà eu lieu avec le ministère de l'Éducation en prévision de l'utilisation du réseau scolaire pour vacciner cette catégorie lorsqu'il sera jugé sécuritaire de le faire.

Le cap du 24 juin maintenu


Vidéo: Tous les Québécois qui le veulent seront vaccinés au 24 juin, prévoit Legault (Le Devoir)

Tous les Québécois qui le veulent seront vaccinés au 24 juin, prévoit Legault
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Une chose est certaine par contre : Québec ne craint plus de manquer de vaccins pour atteindre ses objectifs.

«Avec les livraisons de vaccin que nous recevrons en mai et juin et grâce au rehaussement des doses de Pfizer, nous serons en mesure de donner une première dose à tous les Québécois adultes qui le désirent d'ici le 24 juin», a confirmé le ministre Dubé.

Pour y parvenir, Québec compte sur la réception de plus de 2,5 millions de doses de vaccin au cours du mois de mai et au moins autant de doses en juin.

Daniel Paré a précisé pour sa part que les Québécois ne seront pas obligés de recevoir une dose du vaccin d'AstraZeneca. Il a rappelé que le type de vaccin sera indiqué lors de la prise de rendez-vous, ce qui permettra aux gens d'agir en connaissance de cause.

M. Paré a également fait savoir qu'une première clinique de vaccination à l'auto devrait aussi être annoncée la semaine prochaine. Il a indiqué qu'elle sera mise en place dans la région métropolitaine, sans donner plus de détails.

Par ailleurs, le ministre Dubé a félicité les travailleurs de la santé qui ont mis sur pied un système de vaccination et formé près de 12 000 vaccinateurs en quelques mois afin d’affronter cette période de grand achalandage qui s’annonce, sans trop compromettre les effectifs du système de santé dans les hôpitaux.

La porte demeure par ailleurs toujours ouverte aux citoyens qui voudraient se porter volontaires pour travailler dans les centres de vaccination.

Pendant ce temps, le nombre de Québécois vaccinés continue de grimper. Au cours des dernières 24 heures, 69 501 doses de plus ont été administrées.

Au total, 3 039 512 doses ont été inoculées depuis le début de la campagne de vaccination au Québec, soit plus 34 % de la population.

Mesures d'urgence dans le Bas-Saint-Laurent

Malgré les progrès de la vaccination, le virus continue de se répandre au Québec, notamment dans le Bas-Saint-Laurent où l'augmentation importante des cas oblige Québec à décréter de mesures spéciales dans la région qui seront effectives à compter de la nuit de vendredi à samedi.

Seules les régions de Matane, Mitis et Matapédia seront pour le moment épargnées par ces mesures.

Publicité

Plus de Radio Canada

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon