Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Gel des taxes à Lévis en 2021

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2020-12-14 Louis Gagné
La Ville de Lévis a présenté lundi son budget pour l'année 2021 (archives). © /Radio-Canada La Ville de Lévis a présenté lundi son budget pour l'année 2021 (archives).

Les résidents et les entreprises de Lévis auront droit à un gel de taxes en 2021. Malgré la pandémie, la Municipalité a réussi à dégager les marges de manœuvre nécessaires pour offrir à ses citoyens un répit fiscal.

L’administration du maire Gilles Lehouillier a présenté lundi un budget de fonctionnement équilibré pour l’année 2021. Ce dernier prévoit des dépenses totalisant 315,7 millions de dollars, une hausse de 10,8 millions par rapport au budget précédent.

Si Lévis a réussi le tour de force d’écrire un budget à l’encre noire en pleine crise sanitaire, c’est en grande partie grâce au surplus de 11,9 millions réalisé en 2020 et à l’aide économique de 12,5 millions accordée par le gouvernement du Québec pour l’aider à juguler les effets de la pandémie.

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, tenait à offrir un répit fiscal à ses citoyens, éprouvés par la pandémie (archives). © Daniel Coulombe/Radio-Canada Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, tenait à offrir un répit fiscal à ses citoyens, éprouvés par la pandémie (archives).

Gilles Lehouillier a reconnu que le surplus de 11,9 millions était entre autres attribuable au fait que certains services n’ont pu être offerts aux citoyens en raison de la pandémie. Il a mentionné que le gel de taxes était une façon de redonner à la population une partie des économies réalisées.

«Les gens ne s'en sont peut-être pas aperçus, mais pendant la pandémie, les coûts à l'épicerie ont quand même augmenté.  Alors, donc, ce qu'on essaie de faire, c'est de donner un baume d'environ 5-6 millions de dollars», a déclaré le maire, qui a vanté à maintes reprises le travail de son administration.

Le boom immobilier se poursuit

La forte croissance du marché immobilier a également aidé la Ville de Lévis à présenter un budget équilibré. La valeur des permis de construction au cours des 11 premiers mois de 2020 a atteint la somme record de 545 millions de dollars. Il s’agit d’une hausse de plus de 100 millions par rapport au précédent record de 443 millions établi en 2019.

L’augmentation a particulièrement été marquée dans le secteur résidentiel, où la valeur des permis de construction s’élevait à 398 millions au 30 novembre, comparativement à 304 millions à pareille date l’an dernier.

Au cours des 11 premiers mois de l'année 2020, 1816 nouvelles unités d'habitation ont été construites à Lévis. © Marc-Antoine Lavoie/Radio-Canada Au cours des 11 premiers mois de l'année 2020, 1816 nouvelles unités d'habitation ont été construites à Lévis.

Le gel de taxes annoncé par la Ville de Lévis s’applique au compte de taxes moyen. Cela signifie que certains résidents verront tout de même leurs taxes légèrement augmenter en raison des dettes accumulées par les anciennes villes avant les fusions municipales.

Ce sera à Pintendre où la hausse sera la plus élevée. Elle sera toutefois limitée à 4 $ pour une résidence unifamiliale desservie de 290 000 $.

En revanche, les résidents des secteurs Saint-Rédempteur et Saint-Romuald auront droit en moyenne à une baisse respective de 6 $ et 10 $.

Augmentation de la dette

Au 31 décembre 2019, la dette consolidée de la Ville de Lévis atteignait 487 millions $, comparativement à 459 millions au 31 décembre 2018. La dette consolidée correspond au montant de la dette brute (1189 M$) moins la valeur des actifs (702 M$).

Gilles Lehouillier s’attend à ce que la dette commence à diminuer à partir de 2027 grâce à l’augmentation continue des paiements comptants. Ces paiements s’élèveront à 13,6 millions en 2021, à 14,7 millions en 2022 et à 17,2 millions en 2023.

«On monte de 2,5 millions par année. Imaginez-vous, on va atteindre rapidement les 20 millions, sans compter les fonds de roulement puis tous ces éléments-là de paiement comptant. Donc, on va arriver à des chiffres qui vont nous donner un équilibre budgétaire et qui vont faire en sorte que notre dette va chuter à partir de 2027 », a prédit le maire.

Avec la collaboration de Marc-Antoine Lavoie

Publicité

Plus de Radio Canada

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon