Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Éric Bégin quitte la présidence de l'Association régionale de baseball

logo de Le Quotidien Le Quotidien 2020-10-31 Dave Ainsley - Le Quotidien
Éric Bégin trace un bilan positif de son mandat de quatre ans à la présidence de l’Association de baseball Saguenay–Lac-Saint-Jean, avec une augmentation constante des inscriptions. © ARCHIVES LE PROGRÈS Éric Bégin trace un bilan positif de son mandat de quatre ans à la présidence de l’Association de baseball Saguenay–Lac-Saint-Jean, avec une augmentation constante des inscriptions.

Président de l’Association de baseball Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis 2016, Éric Bégin démissionne de son poste. La dernière saison, complexe en raison de la COVID-19, mais surtout la gestion des débordements sur le terrain l’ont convaincu de tirer sa révérence avec un an à faire à son mandat, lui qui mûrissait sa décision depuis l’an dernier.

« Cette année, pour une raison que j’ignore, il y a eu beaucoup de cas de discipline chez les joueurs et les entraîneurs. On s’attendait à ce que les gens soient contents d’avoir les trois quarts de la saison. Ç’a été bizarre comme saison, avec beaucoup de chialage et beaucoup de cas de discipline. Ça enlève le goût à quelqu’un qui n’est plus certain », explique Éric Bégin, qui dit avoir toujours la même passion pour le baseball.

Impliqué depuis 29 ans, M. Bégin prévoit demeurer entraîneur à Jonquière et actif au sein de l’organisation du baseball mineur. « Sinon, c’est assez. C’est rendu difficile de faire du bénévolat. Sans dire de vouloir faire plaisir à tout le monde, il y a beaucoup de chialage. On dirait que les gens ne sont pas conscients du nombre d’heures qu’une personne peut mettre dans une organisation. Des fois, ça frôle le non-respect », tranche-t-il, avouant avoir moins de tolérance que dans le passé.

Il a également fait l’acquisition récemment d’un chalet de chasse et pêche et il désire pouvoir partir l’esprit tranquille... sans que son téléphone déborde de messages à son retour.

«Lorsque j’ai accepté, en 2016, c’était une année de transition, le temps de trouver quelqu’un. J’ai fait quatre ans. Je pense que c’est à une autre personne de prendre la relève», estime le président sortant.

Éric Bégin quitte tout de même avec un pincement au coeur le conseil d’administration de l’association régionale, mais aussi avec le sentiment du devoir accompli. « On a ramené les présidents d’association à la table du CA régional. On a recréé une unité régionale, qui était plus faible un peu. On a redressé la situation financière et on a équipé nos équipes des championnats provinciaux avec des uniformes à l’effigie de la région. On a aussi mis l’emphase sur la formation des entraîneurs et ça paraît, tant dans les entraînements que lors des tournois à l’extérieur. Je pense qu’on a fait de belles choses. On a essayé des choses qui ont moins fonctionné, mais au moins, on a essayé. Le CA est très dynamique et je suis confiant qu’en étant en bonne santé financière, et avec une progression dans les cinq dernières années dans les inscriptions, ça va continuer. Je ne suis pas inquiet », d’exprimer Éric Bégin, qui demeurera disponible pour assurer une transition en douceur.

Depuis son arrivée en poste, le baseball mineur connaissait des hausses de 5 % à 6 % par année, jusqu’au sommet de 920, en 2019. Malgré une saison passablement chamboulée en 2020, la diminution a été tout de même minime, avec 850 inscriptions. « Le prochain objectif était d’avoir 1000 joueurs au niveau régional. Ça va être un autre président qui aura la tâche d’aller chercher ce cap », annonce-t-il.

La seule petite déception de son mandat, c’est de ne pas avoir réussi à convaincre les autorités de Ville de Saguenay de l’importance d’investir dans des installations de qualité.

« On aurait aimé avoir un petit peu plus », admet Éric Bégin, qui souhaite voir les investissements prévus à Kénogami se réaliser, mais également au stade d’Arvida, pour doter la municipalité de deux infrastructures modernes.

«Je ne pense pas qu’on ait ça, à Saguenay, pour présenter des championnats provinciaux », convient-il concernant l’exigence de Baseball Québec d’avoir deux terrains de qualité à proximité pour recevoir des événements d’une telle envergure.

M. Bégin aimerait aussi voir l’aménagement d’un terrain synthétique, une demande du milieu depuis de nombreuses années.

Des élections pour le poste de président auront lieu d’ici la fin de l’année, lors de l’assemblée générale annuelle. Les personnes intéressées auront 30 jours avant la réunion pour faire connaître leurs intentions et recevoir l’approbation d’un membre actif du conseil d’administration.

Publicité

Plus du journal Le Quotidien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon