Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

On sait quel est le premier meurtre de l'humanité

logo de Gentside Gentside il y a 6 jours Romane Saget
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

En Espagne, des archéologues ont mis la main sur le plus ancien homicide connu à ce jour. Si le mobile du meurtre reste flou, on sait toutefois comment s'y est pris le tueur pour s'en prendre à sa victime.

On sait quel est le premier meurtre de l'humanité © Fournis par Groupe Cerise On sait quel est le premier meurtre de l'humanité

Les histoires de meurtres ne datent pas d'aujourd'hui. Si notre société est le théâtre régulier de faits divers plutôt violents, ceux-ci ne sont pas l'apanage de la modernité.

Petits meurtres entre ancêtres

Il y a 430 000 ans sur la commune d’Atapuerca en Espagne, une altercation entre deux individus semble avoir donné lieu au premier meurtre de l'histoire de l'humanité. C'est la conclusion à laquelle est en tout cas parvenue une équipe d'experts qui a trouvé dans une grotte, parmi 28 squelettes appartenant à des humains décédés, un crâne présentant des traces de blessures d’environ 2 centimètres de large au-dessus de l’œil gauche.

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue PLoS, les archéologues qui ont étudié ce crâne baptisé "Cranium 17", pensent que son propriétaire a été frappé à plusieurs reprises à la tête comme si quelqu'un avait délibérément voulu le tuer. "Il semblerait qu'il s'agisse d'un cas de violence mortelle entre deux personnes" explique le professeur Nohemi Sala, co-auteur de cette étude et professeur à l'université espagnole de Complutense.

D'après les experts, les deux fractures retrouvées sur le crâne correspondraient à deux coups successifs portés avec la même arme. Un acte violent qui ne semble toutefois pas surprendre Nohemi Sala qui nous apprend que les faits d'agression font visiblement partie de l'humanité depuis la nuit des temps.

Une pratique vieille de plusieurs millénaires

"La violence volontaire entre les personnes est un comportement fréquent chez les humains depuis au moins 430 000 ans, il en est donc certainement de même pour le soin apporté aux malades, et même pour le soin apporté aux morts. Après tout, nous n'avons pas tant changé nos habitudes depuis 500 000 ans", affirme cette dernière qui ne peut toutefois rien nous apprendre de plus sur la raison qui a motivé ce crime. 

Publicité

Plus d'info: Gentside

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon