Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Élysée : les présidents face à la presse

L'exercice est délicat. Il a été initié il y a 60 ans par de Gaulle. Pour la première fois, une conférence de presse était retransmise à la télévision. Face à 500 journalistes, le président usait de bonnes formules. "Je ne vais pas mal, mais rassurez-vous, un jour, je ne manquerai pas de mourir", dit-il. Par la suite, la conférence de presse deviendra un rituel présidentiel. Chacun s'y prêtera, dans son style, et c'est l'occasion parfois de réponses inattendues. Une première pour Emmanuel Macron Valéry Giscard d'Estaing, debout derrière un pupitre, avait apporté un peu de modernité, sur le modèle américain. François Mitterrand, lui, avait profité de l'évènement pour annoncer l'imminence de la première guerre du Golfe. Quelques années plus tard, la vie privée avait fait irruption dans ces conférences de presse et les questions sur les compagnes des présidents de la République étaient arrivées. Emmanuel Macron se livrera lui pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir à l'exercice de la conférence de presse.
image beaconimage beaconimage beacon