Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le nouveau port d’Iqaluit sera fonctionnel en août, promet le gouvernement du Nunavut

logo de Radio-Canada.ca Radio-Canada.ca 2022-06-23 Matisse Harvey

Après quatre ans de travaux et plusieurs retards, le gouvernement du Nunavut assure que la construction du port en eaux profondes d’Iqaluit sera achevée d’ici au mois d’août. Plusieurs questions demeurent toutefois sans réponses pour les usagers du futur port.

Les travaux sont toujours en cours du côté du port, mais ce sera terminé cet automne [...] c’est-à-dire au mois d’août», promet le ministre territorial du Développement économique et des Transports, David Akeeagok. Le nouveau port ne sera cependant utilisé qu'à partir de la prochaine saison de ravitaillement, en juin 2023.

Parmi les travaux à terminer figurent l’électrification du site et l’installation de la structure de chaussée finale.

Le gouvernement doit aussi achever l’élaboration d’un plan opérationnel qui dictera le fonctionnement des activités du port. Il comprendra, entre autres, des informations sur les mesures de sécurité et d’urgence, le personnel, les éventuels frais d’amarrage et l’entretien.

Le ministre David Akeeagok affirme que la pandémie et le manque de personnel ont contribué à retarder la finalisation du plan de fonctionnement.

Il aurait été bien que toute cette information soit prête pour cette saison de ravitaillement», soutient le maire d’Iqaluit, Kenny Bell. Nous avons besoin [de ce port] pour résoudre notre problème d’approvisionnement en eau et construire des logements.»

Réduction du temps de déchargement

Le projet de port en eaux profondes, qui est situé dans le sud-ouest de Koojesse Inlet, près d’Iqaluit, est le fruit d’une vingtaine d’années de discussions. Il doit permettre à des navires industriels, de ravitaillement et de croisière d’y accoster, ce qui, à terme, doit contribuer à accroître l’efficacité du transport maritime dans la région.

Le vice-président responsable des ventes et du marketing du transporteur maritime NEAS, Marc-André Bougie, affirme que ce nouveau port fera gagner du temps à son entreprise : Nous serons en mesure de décharger [les navires] plus rapidement à Iqaluit», dit-il. Il s’attend à ce que la durée des voyages soit écourtée, ce qui pourrait permettre à plus de navires de se rendre dans les communautés éloignées du Nunavut.

Comme les eaux autour du port actuel ne sont pas suffisamment profondes, les bateaux de ravitaillement doivent s’arrêter dans la baie de Frobisher et acheminer leurs marchandises vers Iqaluit par l’entremise de barges.

Ce port va faciliter nos opérations de déchargement et enlever le risque par rapport à un déchargement sur barges», poursuit Marc-André Bougie.

Son entreprise n’est toutefois pas en mesure d’entrevoir si ce gain d’efficacité se traduira par une baisse des coûts de livraison pour ses clients.

Les collectivités du Nunavut, comme celle d'Iqaluit, sont ravitaillées par le transport maritime durant l'été. © David Gunn/Radio-Canada Les collectivités du Nunavut, comme celle d'Iqaluit, sont ravitaillées par le transport maritime durant l'été.

Des questions en suspens

L’entreprise Tower Arctic a commencé la construction du port durant l’été 2018 et devait initialement la terminer au mois d’octobre 2020. Cet objectif a ensuite été de reporté d’un an en raison de retards causés par la pandémie.

Plusieurs acteurs affectés par le projet regrettent ne pas avoir été davantage informés par le gouvernement territorial sur l’évolution du chantier. On ne m’a donné aucune information au sujet du port depuis l’été dernier», soutient le maire d’Iqaluit.

Il ajoute que certaines questions demeurent sans réponses, dont l’avenir de la route reliant le nouveau port à la ville. Une fois le nouveau port fonctionnel, cette route de gravier, qui est sous la responsabilité de la Ville, sera empruntée par des véhicules lourds transportant de la marchandise, ce qui soulève des questions de sécurité.

La construction du port d'Iqaluit a débuté à l'été 2018 et doit maintenant se terminer au courant du mois d'août. © Matisse Harvey/Radio-Canada La construction du port d'Iqaluit a débuté à l'été 2018 et doit maintenant se terminer au courant du mois d'août.

La route requiert des travaux d’amélioration de 9,7 millions de dollars qui incluent le pavage et la Ville ne peut pas débourser ces coûts», dit-il.

Le ministre David Akeeagok affirme qu’un accord de développement avec la Ville devrait permettre au gouvernement d'y contribuer financièrement.

En 2016, Ottawa a octroyé une enveloppe de près de 64 millions de dollars au gouvernement du Nunavut pour la construction du port. Pour sa part, le gouvernement territorial a déboursé environ 21 millions de dollars.

Publicité
Publicité

Plus de Radio Canada

Chargement en cours...

XD Load Error

image beaconimage beaconimage beacon