Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La guerre commerciale coûte chaque mois plus d'un milliard de dollars aux Américains

logo de BFMTVBFMTV 2019-03-10 Jean-Christophe Catalon

Malgré la hausse des droits de douanes américains, les entreprises étrangères exportatrices n'ont pas baissé leurs prix. Résultat, même en comptabilisant les recettes des taxes, les entreprises importatrices et les consommateurs américains perdent actuellement 1,4 milliard de dollars par mois, selon une étude.

Donald Trump a menacé vendredi d’interrompre les négociations commerciales avec la Chine. © Tom Brenner - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP Donald Trump a menacé vendredi d’interrompre les négociations commerciales avec la Chine.

Il y a tout juste un an, Donald Trump lançait sa guerre commerciale en augmentant les droits de douanes sur les importations américaines d'acier et d'aluminium. Le président des États-Unis n'en était pas resté là, appliquant au fur à mesure durant l'été de nouvelles taxes sur les marchandises venues de Chine. Les hostilités avaient même débuté dès la fin janvier 2018, lorsque Washington avait augmenté ses taxes sur les importations de machines à laver et de panneaux solaires. 

Au total, 283 milliards de dollars de marchandises sont actuellement frappées de droits de douanes supplémentaires allant de 10% à 50%. Les pays visés par ces taxes, principalement la Chine et ceux de l'Union européenne, ne se sont pas laissés faire. Ils ont appliqué des mesures de rétorsion sur 121 milliards de dollars de produits américains avec des hausse de tarifs de 16% en moyenne. 

À l'échelle de l'ensemble des importations et exportations américaines, qui atteignent respectivement 2600 et 1700 milliards de dollars, cela paraît peanuts. Mais, contrairement à ce que répète Donald Trump, ce n'est pas sans effets sur l'économie, affirment dans une étude des économistes de la Réserve fédérale de New York et des Universités de Princeton et Columbia.

6,9 milliards de dollars de pertes pour les Américains

Les recherches menées par ces économistes suggèrent que, malgré les taxes, les entreprises étrangères ciblées n'ont pas baissé leurs prix. Autrement dit, il semblerait que le coût des taxes ait été intégralement reporté sur les entreprises importatrices et les consommateurs américains. 

Certes, en parallèle, la hausse des droits de douanes a augmenté les recettes fiscales de l'État fédéral. Et cela n'a pas échappé à Donald Trump. "Des milliards de dollars sont déversés dans les coffres des USA grâce aux taxes payées par la Chine et ce n'est que le début. Si les entreprises ne veulent pas payer de taxes, qu'elles construisent aux USA. Sinon, laissons notre pays devenir plus riche que jamais!", a-t-il tweeté fin novembre. 

En effet, les recettes de ces taxes se comptent en milliards. De 100 millions d'euros en février, les États-Unis récoltent autour de 3 milliards de dollars par mois depuis que la totalité des taxes ont été appliquées. En cumulé sur les onze premiers mois de 2018, l'État fédéral a empoché plus de 12 milliards de dollars. De là à dire que le pays sera "plus riche que jamais", il y a de la marge. Puisqu'au niveau fédéral, la totalité des recettes fiscales s'élèvent à 3300 milliards de dollars.

Surtout, ces recettes sont "insuffisantes pour compenser les pertes" pour les consommateurs de produits importés, souligne l'étude. Dans l'hypothèse où l'État fédéral redistribue l'intégralité de ces recettes, les consommateurs et les entreprises importatrices accusent tout de même une baisse de 1,4 milliard de dollars par mois de revenu net depuis novembre. 

Les chaînes de production mondiales risquent d'être bouleversées

Cette situation est aussi valable dans les pays qui ont mis en place des mesures de rétorsion. Les entreprises et les consommateurs européens par exemple subissent de plein fouet la hausse des droits de douanes sur certains produits américains importés sur le Vieux continent. 

De manière générale, les taxes décidées par Donald Trump impliquent des pertes nettes de 11,4 milliards de dollars par mois sur les importations américaines. Les mesures de représailles mises en place par les autres pays font elles baisser de 2,4 milliards de dollars par mois la valeur des exportations américaines. Si la guerre commerciale venait à se poursuivre, cela signifie des pertes totales (importations et exportations) de 165 milliards de dollars, d'après les calculs des économistes. Les entreprises pénalisées chercheraient alors à échanger avec d'autres fournisseurs ou clients qui sont installés dans des pays qui ne sont pas concernées par ces mesures douanières. Ce chamboulement des chaînes de production pourrait coûter très cher à l'économie mondiale, selon les auteurs. 

Ils ajoutent que l'effet négatif est sans doute bien plus grand pour les États-Unis, leur étude ne prenant pas en compte l'impact de la grande incertitude que créée la guerre commerciale, qui a par exemple découragé les investisseurs et a été sanctionnée sur les marchés financiers.

MSN vous suggère aussi:

Venezuela : les États-Unis accusés de sabotage par Nicolas Maduro

Relire la vidéo

(Vidéo par Franceinfo)

Suivez MSN Québec sur Facebook! Réagissez aux nouvelles du jour et partagez vos commentaires en rejoignant notre communauté de 140 000 personnes sur Facebook.

Publicité
Publicité

Plus sur BFMTV

image beaconimage beaconimage beacon