Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

À quoi s’attendre du convoi de motards qui arrivera à Ottawa cette fin de semaine?

À quoi s’attendre du convoi de motards qui arrivera à Ottawa cette fin de semaine? Alors que les Ottaviens sont encore ébranlés de la longue occupation du centre-ville de l’hiver dernier, un nouveau convoi, de motards cette fois-ci, débarquera dans la capitale dès vendredi afin de manifester. Aux dires du service de police d’Ottawa, ils seront entre 500 et 1000 motocyclistes. Selon les rumeurs qui circulent sur la Toile, ce nombre s’élèverait plutôt à 8000. Une différence majeure, un peu comme celle qui avait pris par surprise la capitale en février dernier, alors que des milliers de camionneurs supplémentaires s’étaient ajoutés aux estimations, créant un chahut plus grand qu’anticipé. Sur papier, le groupe des Rolling Thunder indique vouloir manifester pour la «réouverture» du Monument commémoratif de guerre du Canada, clôturé depuis quelques mois en raison des méfaits commis par des membres du «convoi de la liberté». Le groupe des Vétérans pour la liberté (V4F) figure parmi les principaux collaborateurs du rallye. Le service de police d’Ottawa a toutefois annoncé en conférence de presse jeudi matin avoir mis en place une zone d’exclusion des véhicules près des édifices parlementaires pour la fin de semaine à venir. Le monument est en plein centre de cet espace qui sera encadré par la police. Cette décision vient donc compliquer les plans des manifestants qui comptaient s’y rendre samedi en fin de matinée. La police a aussi annoncé veiller à respecter les conditions établies par le tribunal pour quiconque s’étant vu interdire l’accès à Ottawa après «la manifestation illégale de février dernier.» Outre la réouverture du mémorial, les organisations liées à Rolling Thunder ont indiqué les motifs de leur participation sur leur site Internet. V4F dit vouloir rétablir les libertés fondamentales de tous les Canadiens, alors que le groupe Freedom Fighters Canada exige «la fin de tous les mandats gouvernementaux» et de la «législation tyrannique».

VIDÉO SUIVANTE

image beaconimage beaconimage beacon