Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Dans Chauveau, la victoire conservatrice hypothéquée par des taxes impayées

Dans Chauveau, la victoire conservatrice hypothéquée par des taxes impayées Éric Duhaime n’en doute plus: l’électorat de Chauveau lui déroulera un tapis rouge jusqu’au Salon bleu le 3 octobre prochain. L’issue du scrutin n’est toutefois pas fixée. Dans cette circonscription située au nord de Québec, les taxes impayées du chef conservateur pourraient lui coûter cher. «Quand j’ai commencé, honnêtement, je n’y allais pas pour gagner, confie M. Duhaime au bout du fil. Mais maintenant, j’en suis convaincu. Je sais que je vais faire mon entrée à l’Assemblée nationale le 4 octobre.» Les astres semblent alignés pour que Chauveau devienne le tremplin d’Éric Duhaime vers l’Assemblée nationale. Son parti compte près de 2000 membres ici, plus que partout ailleurs au Québec. C’est aussi ici que les conservateurs ont enregistré leur meilleur score aux dernières élections, récoltant plus de 3300 voix et 9% des suffrages. Pour Éric Duhaime, une seule issue est possible dans Chauveau: sa victoire le 3 octobre. Les sondages, eux, sont moins catégoriques. À moins de deux semaines du vote, Qc125 prévoit toujours un duel serré et place les deux meneurs au coude-à-coude, avec un léger avantage pour la CAQ. Les projections de Qc125 accordaient d’abord la victoire à Éric Duhaime — jusqu’à ce que l’épisode de ses taxes municipales impayées fasse la une des journaux. Depuis, le chef conservateur n’a jamais repris le dessus sur son rival caquiste, Sylvain Lévesque. L’épisode a marqué les esprits dans Chauveau. Pour remporter la victoire, Éric Duhaime devra inciter ses partisans à aller voter — et espérer que l’électorat ne lui fera pas payer ses taxes une deuxième fois.
image beaconimage beaconimage beacon