Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les données de 10 000 employés compromises au CHU de Québec

Les données de 10 000 employés compromises au CHU de Québec Un vol d’ordinateurs survenu la semaine dernière pourrait compromettre les informations sensibles de 10 000 employés, actuels et anciens, du Centre de recherche du CHU de Québec. L’organisation précise que des arrestations ont déjà eu lieu en lien avec cette affaire. «Ce vol a eu lieu dans la nuit du 5 au 6 juin, indique le CHU. Une enquête policière est en cours.» Les autorités ont récupéré une partie du matériel volé, souligne le CHU, précisant ne pas pouvoir «présumer que l’information qu’il contenait n’a pas été transférée entre les mains de tiers.» Les informations de tout employé ayant œuvré au Centre de recherche du CHU de Québec entre le 1er mars 1994 et le 14 mai dernier se retrouvent fort probablement dans les ordinateurs dérobés, explique le CHU. «Ceci inclut notamment les membres du personnel salariés, les médecins, les résidents, les étudiants et les chercheurs», ajoute l’organisation. Parmi les données susceptibles d’avoir été dérobées figurent, notamment, le nom, la date de naissance, le numéro d’assurance sociale, l’adresse ou le contrat de travail des employés. Leur spécimen de chèque et leur formulaire d’impôt pourraient aussi être compromis. «Aucun renseignement personnel concernant les patients du CHU de Québec-Université Laval ou les participants aux projets de recherche du Centre de recherche du CHU ne s’y trouvaient», assure l’organisation, qui chapeaute cinq centres hospitaliers à Québec.

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

Plus sur Le Devoir

Plus sur Le Devoir

image beaconimage beaconimage beacon